A à Z architectes

  • AàZ architectes MEB 05 après travaux
    AàZ architectes MEB 05 après travaux
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.
  • A à Z architectes MEB 05 avant travaux
    A à Z architectes MEB 05 avant travaux
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.
  • AàZ architectes MEB 05 terrasse
    AàZ architectes MEB 05 terrasse
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.
  • AàZ architectes MEB 05 salon
    AàZ architectes MEB 05 salon
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.
  • AàZ architectes MEB 05 salon avant
    AàZ architectes MEB 05 salon avant
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.
  • A à Z architectes MEB 05 terrasse
    A à Z architectes MEB 05 terrasse
    Extension, surélévation 
    Novembre 2016
    (59 - Nord)
    93 rue Raspail
    59000 LILLE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L'envie de pousser les murs et l’idée de s’ouvrir vers le jardin nous a amenés à restructurer l’ensemble du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920.
    La salle de bains et les sanitaires se situaient dans une extension à l’arrière qui obstruait toute vue sur le et les jardins.

    La cuisine y était adossée et le salon était côté rue avec la salle à manger au coeur de la maison.
    Le jardin en contrebas était accessible par un escalier.
    Après la démolition des murs intérieurs des extensions, le plateau du rez-de-chaussée devient un grand espace traversant avec une vue sur le jardin réservée précédemment à la salle de bains et à l'accès au jardin.
    Les pièces de vie trouvent de nouvelles places dans le volume créé.

    La cuisine prend place en façade avant de la maison profitant de l’orientation est avec le soleil du matin et la vue sur un bel arbre côté rue. L'espace est lumineux, confidentiel et ouvert en même temps. Une salle de douche avec toutes les commodités est réalisée à l’entrée.

    La salle à manger reste au coeur de la maison, le salon s'installe aux premières loges avec le sol qui se prolonge vers l'extérieur grâce au premier palier de la terrasse comme un balcon avec une vue imprenable.

    Avec la restructuration du rez-de-chaussée de cette maison des années 1920/30, l’accès au jardin en contrebas était à réinventer.
    Souhaitant profiter d'une terrasse faisant parti du programme, l'idée était de réaliser un aménagement en bois avec des jeux de niveaux intégrant des marches en alternance avec des terrasses. La première forme un balcon pour le salon, la dernière permet de s’asseoir à une table installée dans le jardin.

    Le tout forme un grand rangement accessible par un accès en sous-sol.
    Un balcon sans garde-corps, deux escaliers, dont un avec une main courante, des banquettes, des terrasses à différents niveaux permettant d'aménager et d'habiter l'extérieur debout, assis, allongé selon les activités et les envies.

    Ce meuble extérieur sous forme d’estrade est exposé à l'ouest avec comme spectacle une vue imprenable sur le jardin et l'intérieur de l'îlot composé des jardins voisins…

    La terre enlevée sera ramenée vers la terrasse pour créer la continuité.
    Une terrasse minérale pourra compléter l'ensemble dans un deuxième temps.
    Le bois de bardage et le bois de la terrasse griseront naturellement au fur et à mesure du temps. Des plantes en pots viendront végétaliser la terrasse, transition naturelle entre la maison et le jardin. Un voile suspendu offrira des places ombragées.