YTAU YANNICK TROUBAT ARCHITECTURE URBANISME

  • YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2007
    (999 - Étranger)
    Hanoi
    Vietnam
    Maître d’ouvrage :
    Union Internationale des Architectes


    Ce projet s’inscrit sur un site à la croisée de lignes de tensions très fortes. D’un côté, le quartier des Trente-six Rues est l’un des plus dense au monde avec 84 000 habitants au km2. De l’autre, un quartier inondable s’est constitué illégalement sur la berge du Fleuve Rouge. Entre ces deux lieux de vie un périphérique permet de circuler à grande vitesse sans que son aménagement crée les conditions de sécurité nécessaires. Enfin, un pont ferroviaire superpose à ce contexte déjà chargé une infrastructure supplémentaire. La tension issue de la configuration physique du site atteint son paroxysme sous l’effet des programmes et de leurs flux : logements ultra-denses, gare ferroviaire, gare routière et gare de bus, marché de jour et marché de nuit. Parler de congestion ne suffit plus quand il s’agit d’une véritable asphyxie. D’ailleurs, les autorités de la ville prévoient de déplacer plus de 25 000 habitants dans un nouveau centre urbain afin « de préserver et de mieux valoriser » le quartier des Trente-six Rues. Les marchés et la gare routière doivent également être délocalisés.
    En proposant de pérenniser cette situation explosive d’une remarquable intensité, le projet propose une alternative à l’action publique. Il s’agit de résoudre la question sur site sans délocalisation d’activités ni déplacement forcé d’habitants. Implanté au dessus du périphérique, le dernier espace non bâti du secteur, un dispositif architectural et urbain accueille les programmes implantés spontanément et des programmes de proximité absents de la situation initiale à destination des habitants. Les flux existants ainsi que ceux générés par les nouvelles activités sont organisés de façon rationnelle et sécurisée. Des logements créés en toiture sont prioritairement attribués aux habitants des quartiers adjacents et permettent de libérer les berges du Fleuve Rouge aménagées en parc urbain inondable.
  • YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2007
    (999 - Étranger)
    Hanoi
    Vietnam
    Maître d’ouvrage :
    Union Internationale des Architectes


    Ce projet s’inscrit sur un site à la croisée de lignes de tensions très fortes. D’un côté, le quartier des Trente-six Rues est l’un des plus dense au monde avec 84 000 habitants au km2. De l’autre, un quartier inondable s’est constitué illégalement sur la berge du Fleuve Rouge. Entre ces deux lieux de vie un périphérique permet de circuler à grande vitesse sans que son aménagement crée les conditions de sécurité nécessaires. Enfin, un pont ferroviaire superpose à ce contexte déjà chargé une infrastructure supplémentaire. La tension issue de la configuration physique du site atteint son paroxysme sous l’effet des programmes et de leurs flux : logements ultra-denses, gare ferroviaire, gare routière et gare de bus, marché de jour et marché de nuit. Parler de congestion ne suffit plus quand il s’agit d’une véritable asphyxie. D’ailleurs, les autorités de la ville prévoient de déplacer plus de 25 000 habitants dans un nouveau centre urbain afin « de préserver et de mieux valoriser » le quartier des Trente-six Rues. Les marchés et la gare routière doivent également être délocalisés.
    En proposant de pérenniser cette situation explosive d’une remarquable intensité, le projet propose une alternative à l’action publique. Il s’agit de résoudre la question sur site sans délocalisation d’activités ni déplacement forcé d’habitants. Implanté au dessus du périphérique, le dernier espace non bâti du secteur, un dispositif architectural et urbain accueille les programmes implantés spontanément et des programmes de proximité absents de la situation initiale à destination des habitants. Les flux existants ainsi que ceux générés par les nouvelles activités sont organisés de façon rationnelle et sécurisée. Des logements créés en toiture sont prioritairement attribués aux habitants des quartiers adjacents et permettent de libérer les berges du Fleuve Rouge aménagées en parc urbain inondable.
  • YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2007
    (999 - Étranger)
    Hanoi
    Vietnam
    Maître d’ouvrage :
    Union Internationale des Architectes


    Ce projet s’inscrit sur un site à la croisée de lignes de tensions très fortes. D’un côté, le quartier des Trente-six Rues est l’un des plus dense au monde avec 84 000 habitants au km2. De l’autre, un quartier inondable s’est constitué illégalement sur la berge du Fleuve Rouge. Entre ces deux lieux de vie un périphérique permet de circuler à grande vitesse sans que son aménagement crée les conditions de sécurité nécessaires. Enfin, un pont ferroviaire superpose à ce contexte déjà chargé une infrastructure supplémentaire. La tension issue de la configuration physique du site atteint son paroxysme sous l’effet des programmes et de leurs flux : logements ultra-denses, gare ferroviaire, gare routière et gare de bus, marché de jour et marché de nuit. Parler de congestion ne suffit plus quand il s’agit d’une véritable asphyxie. D’ailleurs, les autorités de la ville prévoient de déplacer plus de 25 000 habitants dans un nouveau centre urbain afin « de préserver et de mieux valoriser » le quartier des Trente-six Rues. Les marchés et la gare routière doivent également être délocalisés.
    En proposant de pérenniser cette situation explosive d’une remarquable intensité, le projet propose une alternative à l’action publique. Il s’agit de résoudre la question sur site sans délocalisation d’activités ni déplacement forcé d’habitants. Implanté au dessus du périphérique, le dernier espace non bâti du secteur, un dispositif architectural et urbain accueille les programmes implantés spontanément et des programmes de proximité absents de la situation initiale à destination des habitants. Les flux existants ainsi que ceux générés par les nouvelles activités sont organisés de façon rationnelle et sécurisée. Des logements créés en toiture sont prioritairement attribués aux habitants des quartiers adjacents et permettent de libérer les berges du Fleuve Rouge aménagées en parc urbain inondable.
  • YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2007
    (999 - Étranger)
    Hanoi
    Vietnam
    Maître d’ouvrage :
    Union Internationale des Architectes


    Ce projet s’inscrit sur un site à la croisée de lignes de tensions très fortes. D’un côté, le quartier des Trente-six Rues est l’un des plus dense au monde avec 84 000 habitants au km2. De l’autre, un quartier inondable s’est constitué illégalement sur la berge du Fleuve Rouge. Entre ces deux lieux de vie un périphérique permet de circuler à grande vitesse sans que son aménagement crée les conditions de sécurité nécessaires. Enfin, un pont ferroviaire superpose à ce contexte déjà chargé une infrastructure supplémentaire. La tension issue de la configuration physique du site atteint son paroxysme sous l’effet des programmes et de leurs flux : logements ultra-denses, gare ferroviaire, gare routière et gare de bus, marché de jour et marché de nuit. Parler de congestion ne suffit plus quand il s’agit d’une véritable asphyxie. D’ailleurs, les autorités de la ville prévoient de déplacer plus de 25 000 habitants dans un nouveau centre urbain afin « de préserver et de mieux valoriser » le quartier des Trente-six Rues. Les marchés et la gare routière doivent également être délocalisés.
    En proposant de pérenniser cette situation explosive d’une remarquable intensité, le projet propose une alternative à l’action publique. Il s’agit de résoudre la question sur site sans délocalisation d’activités ni déplacement forcé d’habitants. Implanté au dessus du périphérique, le dernier espace non bâti du secteur, un dispositif architectural et urbain accueille les programmes implantés spontanément et des programmes de proximité absents de la situation initiale à destination des habitants. Les flux existants ainsi que ceux générés par les nouvelles activités sont organisés de façon rationnelle et sécurisée. Des logements créés en toiture sont prioritairement attribués aux habitants des quartiers adjacents et permettent de libérer les berges du Fleuve Rouge aménagées en parc urbain inondable.
  • YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    YTAU PUSHING THE LIMITS A HANOI
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2007
    (999 - Étranger)
    Hanoi
    Vietnam
    Maître d’ouvrage :
    Union Internationale des Architectes


    Ce projet s’inscrit sur un site à la croisée de lignes de tensions très fortes. D’un côté, le quartier des Trente-six Rues est l’un des plus dense au monde avec 84 000 habitants au km2. De l’autre, un quartier inondable s’est constitué illégalement sur la berge du Fleuve Rouge. Entre ces deux lieux de vie un périphérique permet de circuler à grande vitesse sans que son aménagement crée les conditions de sécurité nécessaires. Enfin, un pont ferroviaire superpose à ce contexte déjà chargé une infrastructure supplémentaire. La tension issue de la configuration physique du site atteint son paroxysme sous l’effet des programmes et de leurs flux : logements ultra-denses, gare ferroviaire, gare routière et gare de bus, marché de jour et marché de nuit. Parler de congestion ne suffit plus quand il s’agit d’une véritable asphyxie. D’ailleurs, les autorités de la ville prévoient de déplacer plus de 25 000 habitants dans un nouveau centre urbain afin « de préserver et de mieux valoriser » le quartier des Trente-six Rues. Les marchés et la gare routière doivent également être délocalisés.
    En proposant de pérenniser cette situation explosive d’une remarquable intensité, le projet propose une alternative à l’action publique. Il s’agit de résoudre la question sur site sans délocalisation d’activités ni déplacement forcé d’habitants. Implanté au dessus du périphérique, le dernier espace non bâti du secteur, un dispositif architectural et urbain accueille les programmes implantés spontanément et des programmes de proximité absents de la situation initiale à destination des habitants. Les flux existants ainsi que ceux générés par les nouvelles activités sont organisés de façon rationnelle et sécurisée. Des logements créés en toiture sont prioritairement attribués aux habitants des quartiers adjacents et permettent de libérer les berges du Fleuve Rouge aménagées en parc urbain inondable.