Vincent DOURIEZ ARCHITECTE./ NOV'ARCHI

  • Vue depuis l'entrée
    Vue depuis l'entrée
    Neuf 
    Prévu 2017
    (40 - Landes)
    Les pélindres
    40170 Lit et mixe
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Le terrain fait partie d'un lotissement « le domaine des Pélindres ». La plupart des lots de ce lotissement sont déjà construits en RDC et R+1, et la végétation a pour partie eu le temps de repousser, en somme ce lotissement est d’aspect légèrement boisé avec des maisons de diverses factures, contemporaine pour certaines, parfois néo landaises et typique des lotissements pour le reste.
    Végétation dominante existante : forêt dunaire de Pins maritimes (Pinus maritime) âgés d'une cinquantaine d’années accompagnée dans l'étage supérieur de Chênes pédonculés (Quercusrobur), relativement grêles, peu nombreux et de Chênes lièges (Quercus suber) très présents tant en nombre qu'en qualité environnementale.

    Le bâtiment est une habitation recouverte de bardage bois. Ce sont des volumes en R+1 qui se développent sur la partie centrale du terrain.
    Les constructions s'adaptent à la pente, de manière à ne pas générer de mouvement de terre inutile et de modification des pentes existantes pouvant notamment interrompre l'écoulement naturel des eaux de ruissellement
    Le bâtiment se joue du relief ce dernier étant en creux, avec un accès droit au niveau garage depuis l’entrée et en décalé par rapport au niveau RDC, qui lui est au niveau du terrain au droit du bâtiment.
    Ainsi plutôt que de déformer le terrain pour positionner le bâtiment, c’est le bâtiment qui s’est adapté au terrain.
    L'ensemble du parti architectural est, sans aucun aspect vernaculaire, l'expression d'un bâtiment contemporain mais inséré dans son environnement et respectueux de ce dernier.
    La toiture sera végétalisée pour la partie la plus basse, poussant cette insertion jusqu’à la vue depuis les bâtiments éventuels aux alentours en surplomb.
    L’aspect volumétrique du bâtiment reprends la forme de toit traditionnel, mais à travers une trame en bois, qui prolonge la toiture de part et d’autre.
    La transparence ainsi créé, fait pénétrer la nature sur et au travers du bâtiment
  • Axonometrie constructive
    Axonometrie constructive
    Neuf 
    Prévu 2017
    (40 - Landes)
    Les pélindres
    40170 Lit et mixe
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Le terrain fait partie d'un lotissement « le domaine des Pélindres ». La plupart des lots de ce lotissement sont déjà construits en RDC et R+1, et la végétation a pour partie eu le temps de repousser, en somme ce lotissement est d’aspect légèrement boisé avec des maisons de diverses factures, contemporaine pour certaines, parfois néo landaises et typique des lotissements pour le reste.
    Végétation dominante existante : forêt dunaire de Pins maritimes (Pinus maritime) âgés d'une cinquantaine d’années accompagnée dans l'étage supérieur de Chênes pédonculés (Quercusrobur), relativement grêles, peu nombreux et de Chênes lièges (Quercus suber) très présents tant en nombre qu'en qualité environnementale.

    Le bâtiment est une habitation recouverte de bardage bois. Ce sont des volumes en R+1 qui se développent sur la partie centrale du terrain.
    Les constructions s'adaptent à la pente, de manière à ne pas générer de mouvement de terre inutile et de modification des pentes existantes pouvant notamment interrompre l'écoulement naturel des eaux de ruissellement
    Le bâtiment se joue du relief ce dernier étant en creux, avec un accès droit au niveau garage depuis l’entrée et en décalé par rapport au niveau RDC, qui lui est au niveau du terrain au droit du bâtiment.
    Ainsi plutôt que de déformer le terrain pour positionner le bâtiment, c’est le bâtiment qui s’est adapté au terrain.
    L'ensemble du parti architectural est, sans aucun aspect vernaculaire, l'expression d'un bâtiment contemporain mais inséré dans son environnement et respectueux de ce dernier.
    La toiture sera végétalisée pour la partie la plus basse, poussant cette insertion jusqu’à la vue depuis les bâtiments éventuels aux alentours en surplomb.
    L’aspect volumétrique du bâtiment reprends la forme de toit traditionnel, mais à travers une trame en bois, qui prolonge la toiture de part et d’autre.
    La transparence ainsi créé, fait pénétrer la nature sur et au travers du bâtiment