VINCENT CARNELLE ARCHITECTE DPLG

  • Extension en partie Jardin de la Maison du Croisic.
    Avant corps sur jardin ouvrant sur la terrasse sud.
    Rénovation et rénovation thermique 
    2017
    (44 - Loire-Atlantique)
    44490 Le Croisic
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.Mme Painvin
    Modification en profondeur de cette néo-bretonne pour en faire un pied à terre de charme
    Le ré-agencement de l'ensemble de la maison passe par une extension en partie jardin destinée à privilégier la vie de plain pied sur ce trait de côte ou il fait bon vivre.
    Cette extension s'intègre parfaitement dans l'architecture de la maison néo-bretonne avec un avant corps surmonté d'une toiture à double pente en ardoise raccordé au rampant existant. Les débords de toits sont de rigueur pour notre région afin de protéger la blancheur des façades si caractéristique du paysage breton.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2017
    (44 - Loire-Atlantique)
    44490 Le Croisic
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.Mme Painvin
    Modification en profondeur de cette néo-bretonne pour en faire un pied à terre de charme
    Le ré-agencement de l'ensemble de la maison passe par une extension en partie jardin destinée à privilégier la vie de plain pied sur ce trait de côte ou il fait bon vivre.
    Cette extension s'intègre parfaitement dans l'architecture de la maison néo-bretonne avec un avant corps surmonté d'une toiture à double pente en ardoise raccordé au rampant existant. Les débords de toits sont de rigueur pour notre région afin de protéger la blancheur des façades si caractéristique du paysage breton.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2017
    (44 - Loire-Atlantique)
    44490 Le Croisic
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.Mme Painvin
    Modification en profondeur de cette néo-bretonne pour en faire un pied à terre de charme
    Le ré-agencement de l'ensemble de la maison passe par une extension en partie jardin destinée à privilégier la vie de plain pied sur ce trait de côte ou il fait bon vivre.
    Cette extension s'intègre parfaitement dans l'architecture de la maison néo-bretonne avec un avant corps surmonté d'une toiture à double pente en ardoise raccordé au rampant existant. Les débords de toits sont de rigueur pour notre région afin de protéger la blancheur des façades si caractéristique du paysage breton.