TOPÔME architecture

  • Etude pour la construction de petites unités de logement à Port-Aux-Princes (Haïti)

    Maîtrise d’ouvrage : Association Quartier pour Haïti
    Maîtrise d’oeuvre : Atelier AWS composé de P. Pfenninger, M. Guitton, S. Poupeau et T. Jouffe
    Programme : 2 000 foyers
    Coût : non défini
    Surface : de 12 à 24 m2 shab par unité
    Calendrier : concours 2010

    Suite au séisme du 12 janvier 2010, dans un contexte de crise, la reconstruction durable de la ville de Port-au Prince est plus de l’ordre de l’observation des pratiques de l’espace, du respect des modes de vie, et de l’équilibre environnemental, que du projet fini. Sédimentation est un projet social dont l’efficacité réside dans la capacité des habitants à s’approprier le projet.

    Les unités de vie de base, modestes, durables, et adaptables selon les besoins des familles, s’organisent dans un premier temps autour d’un espace communautaire où l’on va retrouver les équipements mutualisés (bâtiment témoin, marché, toilettes, douches). Pour la gestion de l´eau de ruisselement et la stabilisation des sols en forte pente, une organisation urbaine impose la re-végétalisation des sols.

    Le système constructif en terre/bambou permet le développement d’une économie locale, et est une vraie réponse en terme de construction parasismique et para cyclonique. La terre, support d’une personnalisation de l’habitat, offre un sentiment rassurant de sécurité, et donne une dynamique écologique contemporaine en référence à l’architecture vernaculaire haïtienne.
  • Etude pour la construction de petites unités de logement à Port-Aux-Princes (Haïti)

    Maîtrise d’ouvrage : Association Quartier pour Haïti
    Maîtrise d’oeuvre : Atelier AWS composé de P. Pfenninger, M. Guitton, S. Poupeau et T. Jouffe
    Programme : 2 000 foyers
    Coût : non défini
    Surface : de 12 à 24 m2 shab par unité
    Calendrier : concours 2010

    Suite au séisme du 12 janvier 2010, dans un contexte de crise, la reconstruction durable de la ville de Port-au Prince est plus de l’ordre de l’observation des pratiques de l’espace, du respect des modes de vie, et de l’équilibre environnemental, que du projet fini. Sédimentation est un projet social dont l’efficacité réside dans la capacité des habitants à s’approprier le projet.

    Les unités de vie de base, modestes, durables, et adaptables selon les besoins des familles, s’organisent dans un premier temps autour d’un espace communautaire où l’on va retrouver les équipements mutualisés (bâtiment témoin, marché, toilettes, douches). Pour la gestion de l´eau de ruisselement et la stabilisation des sols en forte pente, une organisation urbaine impose la re-végétalisation des sols.

    Le système constructif en terre/bambou permet le développement d’une économie locale, et est une vraie réponse en terme de construction parasismique et para cyclonique. La terre, support d’une personnalisation de l’habitat, offre un sentiment rassurant de sécurité, et donne une dynamique écologique contemporaine en référence à l’architecture vernaculaire haïtienne.
  • Etude pour la construction de petites unités de logement à Port-Aux-Princes (Haïti)

    Maîtrise d’ouvrage : Association Quartier pour Haïti
    Maîtrise d’oeuvre : Atelier AWS composé de P. Pfenninger, M. Guitton, S. Poupeau et T. Jouffe
    Programme : 2 000 foyers
    Coût : non défini
    Surface : de 12 à 24 m2 shab par unité
    Calendrier : concours 2010

    Suite au séisme du 12 janvier 2010, dans un contexte de crise, la reconstruction durable de la ville de Port-au Prince est plus de l’ordre de l’observation des pratiques de l’espace, du respect des modes de vie, et de l’équilibre environnemental, que du projet fini. Sédimentation est un projet social dont l’efficacité réside dans la capacité des habitants à s’approprier le projet.

    Les unités de vie de base, modestes, durables, et adaptables selon les besoins des familles, s’organisent dans un premier temps autour d’un espace communautaire où l’on va retrouver les équipements mutualisés (bâtiment témoin, marché, toilettes, douches). Pour la gestion de l´eau de ruisselement et la stabilisation des sols en forte pente, une organisation urbaine impose la re-végétalisation des sols.

    Le système constructif en terre/bambou permet le développement d’une économie locale, et est une vraie réponse en terme de construction parasismique et para cyclonique. La terre, support d’une personnalisation de l’habitat, offre un sentiment rassurant de sécurité, et donne une dynamique écologique contemporaine en référence à l’architecture vernaculaire haïtienne.