Maison basse à La Seguinière

  • Neuf
    Neuf
    Esquisse pour la réalisation d’une maison individuelle à La Séguinière (49) Maîtrise d’ouvrage : Privée Maîtrise d’oeuvre : Topôme architecture Coût : 160 000 € TTC (estimation) Surface : 120 m2 su Calendrier : esquisse en 2009 Située dans la nouvelle ZAC de La Chapelière à La Séguinière, cette maison individuelle reprend la typologie traditionnelle de la maison basse du bocage vendéen. Son implantation optimise l’utilisation des espaces extérieurs, hiérarchisés et qualifiés par une fonction établie. Un espace minéral au nord, en relation avec l’espace public accueille le stationnement des voitures et l’accès à la maison. Un grand jardin ouvert plein sud prolonge les espaces de vie, et un « jardin-patio » au nord agrémente les espaces de sommeil et de bain. La simplicité de son volume limite les coûts de sa construction. Pour limiter les dépenses énergétiques en chauffage et refroidissement, l’orientation nord / sud permet de profiter au maximum des apports solaires passifs : en hiver, les larges ouvertures profitent de l’ensoleillement, en été, elles sont à l’ombre des débords de toiture.
    France métropolitaine
    2009
    49 - Maine-et-Loire
  • Neuf
    Neuf
    Esquisse pour la réalisation d’une maison individuelle à La Séguinière (49) Maîtrise d’ouvrage : Privée Maîtrise d’oeuvre : Topôme architecture Coût : 160 000 € TTC (estimation) Surface : 120 m2 su Calendrier : esquisse en 2009 Située dans la nouvelle ZAC de La Chapelière à La Séguinière, cette maison individuelle reprend la typologie traditionnelle de la maison basse du bocage vendéen. Son implantation optimise l’utilisation des espaces extérieurs, hiérarchisés et qualifiés par une fonction établie. Un espace minéral au nord, en relation avec l’espace public accueille le stationnement des voitures et l’accès à la maison. Un grand jardin ouvert plein sud prolonge les espaces de vie, et un « jardin-patio » au nord agrémente les espaces de sommeil et de bain. La simplicité de son volume limite les coûts de sa construction. Pour limiter les dépenses énergétiques en chauffage et refroidissement, l’orientation nord / sud permet de profiter au maximum des apports solaires passifs : en hiver, les larges ouvertures profitent de l’ensoleillement, en été, elles sont à l’ombre des débords de toiture.
    France métropolitaine
    2009
    49 - Maine-et-Loire
  • Neuf
    Neuf
    Esquisse pour la réalisation d’une maison individuelle à La Séguinière (49) Maîtrise d’ouvrage : Privée Maîtrise d’oeuvre : Topôme architecture Coût : 160 000 € TTC (estimation) Surface : 120 m2 su Calendrier : esquisse en 2009 Située dans la nouvelle ZAC de La Chapelière à La Séguinière, cette maison individuelle reprend la typologie traditionnelle de la maison basse du bocage vendéen. Son implantation optimise l’utilisation des espaces extérieurs, hiérarchisés et qualifiés par une fonction établie. Un espace minéral au nord, en relation avec l’espace public accueille le stationnement des voitures et l’accès à la maison. Un grand jardin ouvert plein sud prolonge les espaces de vie, et un « jardin-patio » au nord agrémente les espaces de sommeil et de bain. La simplicité de son volume limite les coûts de sa construction. Pour limiter les dépenses énergétiques en chauffage et refroidissement, l’orientation nord / sud permet de profiter au maximum des apports solaires passifs : en hiver, les larges ouvertures profitent de l’ensoleillement, en été, elles sont à l’ombre des débords de toiture.
    France métropolitaine
    2009
    49 - Maine-et-Loire
  • Neuf
    Neuf
    Esquisse pour la réalisation d’une maison individuelle à La Séguinière (49) Maîtrise d’ouvrage : Privée Maîtrise d’oeuvre : Topôme architecture Coût : 160 000 € TTC (estimation) Surface : 120 m2 su Calendrier : esquisse en 2009 Située dans la nouvelle ZAC de La Chapelière à La Séguinière, cette maison individuelle reprend la typologie traditionnelle de la maison basse du bocage vendéen. Son implantation optimise l’utilisation des espaces extérieurs, hiérarchisés et qualifiés par une fonction établie. Un espace minéral au nord, en relation avec l’espace public accueille le stationnement des voitures et l’accès à la maison. Un grand jardin ouvert plein sud prolonge les espaces de vie, et un « jardin-patio » au nord agrémente les espaces de sommeil et de bain. La simplicité de son volume limite les coûts de sa construction. Pour limiter les dépenses énergétiques en chauffage et refroidissement, l’orientation nord / sud permet de profiter au maximum des apports solaires passifs : en hiver, les larges ouvertures profitent de l’ensoleillement, en été, elles sont à l’ombre des débords de toiture.
    France métropolitaine
    2009
    49 - Maine-et-Loire
  • Neuf
    Neuf
    Esquisse pour la réalisation d’une maison individuelle à La Séguinière (49) Maîtrise d’ouvrage : Privée Maîtrise d’oeuvre : Topôme architecture Coût : 160 000 € TTC (estimation) Surface : 120 m2 su Calendrier : esquisse en 2009 Située dans la nouvelle ZAC de La Chapelière à La Séguinière, cette maison individuelle reprend la typologie traditionnelle de la maison basse du bocage vendéen. Son implantation optimise l’utilisation des espaces extérieurs, hiérarchisés et qualifiés par une fonction établie. Un espace minéral au nord, en relation avec l’espace public accueille le stationnement des voitures et l’accès à la maison. Un grand jardin ouvert plein sud prolonge les espaces de vie, et un « jardin-patio » au nord agrémente les espaces de sommeil et de bain. La simplicité de son volume limite les coûts de sa construction. Pour limiter les dépenses énergétiques en chauffage et refroidissement, l’orientation nord / sud permet de profiter au maximum des apports solaires passifs : en hiver, les larges ouvertures profitent de l’ensoleillement, en été, elles sont à l’ombre des débords de toiture.
    France métropolitaine
    2009
    49 - Maine-et-Loire