Thomas Devogèle

  • 240 m²
    240 m²
    Neuf 
    En cours
    (30 - Gard)
    Allée de la treille muscate
    30000 Nîmes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Le projet veut être des logements saisonniers qui pourront recevoir toutes sortes d’individus et de familles souhaitant passer quelques jours dans une région touristiques, sur un territoire légèrement vallonnée et à tendance viticole.

    Le site du projet est localisé en limite du village avec une bonne exposition sud-ouest. Le terrain est légèrement surélevé par rapport au chemin qui longe la parcelle. L’orientation la plus favorable ouvre une vue direct sur des vignes en contre bas.

    Le terrain renferme un bâtiment vétuste accolé à un vieux pigeonnier datant de plus de cent ans. Ce dernier sera restauré afin de conserver la mémoire du lieu. La conservation du pigeonnier est le point de départ des intentions du projet. Les nouveaux logements s’organiseront autour de cette tour avec une nouvelle écriture des éléments qui la constituent et avec des interprétations architecturales contemporaines. Dans l’objectif de contribuer au développement durable, certains matériaux du bâtiment vétuste, comme la pierre, les tuiles, le bois seront réutilisés dans le projet.

    Des murs en pierre, édifiés perpendiculairement au chemin, orientent vers la meilleure vue et sépare les logements afin de préserver l’intimité des vacanciers. Chaque habitation est placée en quinconce, les unes par rapport aux autres, de façon à conserver des dégagements libres autour de la tour. Cette zone devient l’espace commun des habitants saisonniers.

    Chaque logement est érigé de façon à s’appuyer sur ses murs mitoyens. En contraste avec la pierre, ces habitations sont construites en bois afin d’exprimer la légèreté. Ils sont comme perchés sur des murailles afin d’inviter les hôtes à se poser et à y séjourner le temps qu’ils souhaiteront.

  • 240 m²
    240 m²
    Neuf 
    En cours
    (30 - Gard)
    Allée de la treille muscate
    30000 Nîmes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Le projet veut être des logements saisonniers qui pourront recevoir toutes sortes d’individus et de familles souhaitant passer quelques jours dans une région touristiques, sur un territoire légèrement vallonnée et à tendance viticole.

    Le site du projet est localisé en limite du village avec une bonne exposition sud-ouest. Le terrain est légèrement surélevé par rapport au chemin qui longe la parcelle. L’orientation la plus favorable ouvre une vue direct sur des vignes en contre bas.

    Le terrain renferme un bâtiment vétuste accolé à un vieux pigeonnier datant de plus de cent ans. Ce dernier sera restauré afin de conserver la mémoire du lieu. La conservation du pigeonnier est le point de départ des intentions du projet. Les nouveaux logements s’organiseront autour de cette tour avec une nouvelle écriture des éléments qui la constituent et avec des interprétations architecturales contemporaines. Dans l’objectif de contribuer au développement durable, certains matériaux du bâtiment vétuste, comme la pierre, les tuiles, le bois seront réutilisés dans le projet.

    Des murs en pierre, édifiés perpendiculairement au chemin, orientent vers la meilleure vue et sépare les logements afin de préserver l’intimité des vacanciers. Chaque habitation est placée en quinconce, les unes par rapport aux autres, de façon à conserver des dégagements libres autour de la tour. Cette zone devient l’espace commun des habitants saisonniers.

    Chaque logement est érigé de façon à s’appuyer sur ses murs mitoyens. En contraste avec la pierre, ces habitations sont construites en bois afin d’exprimer la légèreté. Ils sont comme perchés sur des murailles afin d’inviter les hôtes à se poser et à y séjourner le temps qu’ils souhaiteront.

  • 240 m²
    240 m²
    Neuf 
    En cours
    (30 - Gard)
    Allée de la treille muscate
    30000 Nîmes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Le projet veut être des logements saisonniers qui pourront recevoir toutes sortes d’individus et de familles souhaitant passer quelques jours dans une région touristiques, sur un territoire légèrement vallonnée et à tendance viticole.

    Le site du projet est localisé en limite du village avec une bonne exposition sud-ouest. Le terrain est légèrement surélevé par rapport au chemin qui longe la parcelle. L’orientation la plus favorable ouvre une vue direct sur des vignes en contre bas.

    Le terrain renferme un bâtiment vétuste accolé à un vieux pigeonnier datant de plus de cent ans. Ce dernier sera restauré afin de conserver la mémoire du lieu. La conservation du pigeonnier est le point de départ des intentions du projet. Les nouveaux logements s’organiseront autour de cette tour avec une nouvelle écriture des éléments qui la constituent et avec des interprétations architecturales contemporaines. Dans l’objectif de contribuer au développement durable, certains matériaux du bâtiment vétuste, comme la pierre, les tuiles, le bois seront réutilisés dans le projet.

    Des murs en pierre, édifiés perpendiculairement au chemin, orientent vers la meilleure vue et sépare les logements afin de préserver l’intimité des vacanciers. Chaque habitation est placée en quinconce, les unes par rapport aux autres, de façon à conserver des dégagements libres autour de la tour. Cette zone devient l’espace commun des habitants saisonniers.

    Chaque logement est érigé de façon à s’appuyer sur ses murs mitoyens. En contraste avec la pierre, ces habitations sont construites en bois afin d’exprimer la légèreté. Ils sont comme perchés sur des murailles afin d’inviter les hôtes à se poser et à y séjourner le temps qu’ils souhaiteront.