Lycée Charles Blanc

  • Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    BÂTIMENT À ÉNERGIE POSITIVE Bacs acier avec générateurs photovoltaïques intégrés : membranes photovoltaïques, entretien matériaux réduits, surventilation nocturne, double isolation des parois, gestion des déchets d’activité. Mention « Prix de l’Architecture LR 2012 » 1er prix « Kalzip solar building » À l’image de Perpignan, qui sans renier son patrimoine, se fabrique un destin de ville moderne, la nouvelle halle automobile du Lycée professionnel s’inscrit dans une volumétrie contemporaine, composée d’une enveloppe d’aluminium et d’acier Corten. Cette patine évoque le véritable état naturel du fer et l’influence du temps qui passe sur les inventions humaines telles que l’automobile. La couverture, constituée de bande d’aluminium, le KALZIP, prend la forme d’une feuille courbée et entaillée pour faire pénétrer la lumière dans la profondeur des ateliers. Les 4000 m2 de capteurs produisent environ 220 000 KW/an et dépasse les besoins en énergie du bâtiment. Reconstruction de la halle technologique (ateliers automobiles), salles de classes et gymnase SHON : 9 000 m2 Montant des travaux : 17 000 000 € HT
    66 Perpignan
    France métropolitaine
    Septembre 2011
    66 - Pyrénées-Orientales
  • Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    BÂTIMENT À ÉNERGIE POSITIVE Bacs acier avec générateurs photovoltaïques intégrés : membranes photovoltaïques, entretien matériaux réduits, surventilation nocturne, double isolation des parois, gestion des déchets d’activité. Mention « Prix de l’Architecture LR 2012 » 1er prix « Kalzip solar building » À l’image de Perpignan, qui sans renier son patrimoine, se fabrique un destin de ville moderne, la nouvelle halle automobile du Lycée professionnel s’inscrit dans une volumétrie contemporaine, composée d’une enveloppe d’aluminium et d’acier Corten. Cette patine évoque le véritable état naturel du fer et l’influence du temps qui passe sur les inventions humaines telles que l’automobile. La couverture, constituée de bande d’aluminium, le KALZIP, prend la forme d’une feuille courbée et entaillée pour faire pénétrer la lumière dans la profondeur des ateliers. Les 4000 m2 de capteurs produisent environ 220 000 KW/an et dépasse les besoins en énergie du bâtiment. Reconstruction de la halle technologique (ateliers automobiles), salles de classes et gymnase SHON : 9 000 m2 Montant des travaux : 17 000 000 € HT
    66 Perpignan
    France métropolitaine
    Septembre 2011
    66 - Pyrénées-Orientales
  • Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    BÂTIMENT À ÉNERGIE POSITIVE Bacs acier avec générateurs photovoltaïques intégrés : membranes photovoltaïques, entretien matériaux réduits, surventilation nocturne, double isolation des parois, gestion des déchets d’activité. Mention « Prix de l’Architecture LR 2012 » 1er prix « Kalzip solar building » À l’image de Perpignan, qui sans renier son patrimoine, se fabrique un destin de ville moderne, la nouvelle halle automobile du Lycée professionnel s’inscrit dans une volumétrie contemporaine, composée d’une enveloppe d’aluminium et d’acier Corten. Cette patine évoque le véritable état naturel du fer et l’influence du temps qui passe sur les inventions humaines telles que l’automobile. La couverture, constituée de bande d’aluminium, le KALZIP, prend la forme d’une feuille courbée et entaillée pour faire pénétrer la lumière dans la profondeur des ateliers. Les 4000 m2 de capteurs produisent environ 220 000 KW/an et dépasse les besoins en énergie du bâtiment. Reconstruction de la halle technologique (ateliers automobiles), salles de classes et gymnase SHON : 9 000 m2 Montant des travaux : 17 000 000 € HT
    66 Perpignan
    France métropolitaine
    Septembre 2011
    66 - Pyrénées-Orientales