Synthèse.archi

  • LIEU : Quartier les Pins, Vitrolles

    MAITRISE D’OUVRAGE
    13 HABITAT

    MAITRISE D’ŒUVRE
    ACA, architecte mandataire
    SYNTHÈSE.ARCHI, architecte associé
    Sp2i- BET

    INTERVENTION
    Construction de :
    — 24 logements sociaux collectifs, 12 T2 + 12 T4,
    — 24 places de stationnement couvertes.

    SURFACE
    Surface utile : 1 524 m2, surface du terrain : 1 623 m2.

    MONTANT DES TRAVAUX
    2,3 M € ht.

    LIVRAISON
    2011

    Réflexion programmatique et architecturale
    Le Quartier des Pins fait l’objet d’un projet
    de rénovation urbaine, piloté par l’ANRU.
    Les constats de l’ANRU sont sévères :
    - Le quartier apparaît comme replié sur lui-même,
    - Les espaces extérieurs libres sont dévolus à l’automobile
    et ce malgré un environnement naturel immédiat de grande qualité.
    Les principales thématiques urbaines ont été :
    - La qualification de l’espace public, et le rapport du bâtiment à la rue
    - La limitation du nombre de logements par cages d’escaliers
    - Le travail sur des hauteurs de bâti intermédiaires.
  • LIEU : Quartier les Pins, Vitrolles

    MAITRISE D’OUVRAGE
    13 HABITAT

    MAITRISE D’ŒUVRE
    ACA, architecte mandataire
    SYNTHÈSE.ARCHI, architecte associé
    Sp2i- BET

    INTERVENTION
    Construction de :
    — 24 logements sociaux collectifs, 12 T2 + 12 T4,
    — 24 places de stationnement couvertes.

    SURFACE
    Surface utile : 1 524 m2, surface du terrain : 1 623 m2.

    MONTANT DES TRAVAUX
    2,3 M € ht.

    LIVRAISON
    2011

    Réflexion programmatique et architecturale
    Le Quartier des Pins fait l’objet d’un projet
    de rénovation urbaine, piloté par l’ANRU.
    Les constats de l’ANRU sont sévères :
    - Le quartier apparaît comme replié sur lui-même,
    - Les espaces extérieurs libres sont dévolus à l’automobile
    et ce malgré un environnement naturel immédiat de grande qualité.
    Les principales thématiques urbaines ont été :
    - La qualification de l’espace public, et le rapport du bâtiment à la rue
    - La limitation du nombre de logements par cages d’escaliers
    - Le travail sur des hauteurs de bâti intermédiaires.