Studio LOSA architectes

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2013
    (23 - Creuse)
    CHENERAILLES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    COMMUNE DE CHENERAILLES
    Cette étude a englobé toute l’aire urbanisée de la commune de Chénarailles avec pour finalité, le renforcement de l’attractivité de ses structures urbaines et paysagères.
    Après diagnostic, notre intervention a consisté à mettre en place un programme d’actions visant à relier et requalifier l’ensemble des espaces publics. Trois parcours favorisant les modes doux de déplacement ont ainsi été crées. Tout en hiérarchisant les usages, ils mettent en œuvre plusieurs leviers de reconquête et de réappropriation de la bute historique en déshérence. Pour cela, de petits équipements d’accompagnement reprenant la matérialité et les techniques constructives locales, s’insèrent aux emplacements stratégiques du bourg pour favoriser, liaisons et usages, surprises, envies et émergence de nouvelles centralités structurantes propices au redéveloppement de la cité.
    La première réalisation dont nous assurons aujourd’hui la maitrise d’œuvre, vient créer en bordure du parc jardin réhabilité du centre ville (2) un front emblématique et contemporain composé d’une structure ouverte et clairement identifiable (ombrière) sous laquelle sont ordonnés de façon unifiée, 5 petits programmes du quotidien, existants (Arrêt de bus, sanitaires, local poubelles…) ou à créer (Office du tourisme, point d’orientation…). La perméabilité, le gabarit et l’épaisseur du dispositif sont des qualités développées pour magnifier l’accès et la façade principale du jardin tout en affirmant par l’usage, l’importance et la force de son nouveau rôle dans la vie de la cité. Représentatif du dynamisme local, son système constructif en bois et acier fait appel aux matériaux de la région.
    La seconde proposition constructive (3) offre une architecture ouverte de 80m2 reprenant les caractéristiques générales d’une ancienne Halle. De facture contemporaine, en bois de pays et polycarbonate (toiture), elle permet de nombreuses activités dans un cadre agréable (travail de l’ambiance lumineuse). Elle se positionne comme l’élément introductif de la découverte du site historique.
  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2013
    (23 - Creuse)
    CHENERAILLES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    COMMUNE DE CHENERAILLES
    Cette étude a englobé toute l’aire urbanisée de la commune de Chénarailles avec pour finalité, le renforcement de l’attractivité de ses structures urbaines et paysagères.
    Après diagnostic, notre intervention a consisté à mettre en place un programme d’actions visant à relier et requalifier l’ensemble des espaces publics. Trois parcours favorisant les modes doux de déplacement ont ainsi été crées. Tout en hiérarchisant les usages, ils mettent en œuvre plusieurs leviers de reconquête et de réappropriation de la bute historique en déshérence. Pour cela, de petits équipements d’accompagnement reprenant la matérialité et les techniques constructives locales, s’insèrent aux emplacements stratégiques du bourg pour favoriser, liaisons et usages, surprises, envies et émergence de nouvelles centralités structurantes propices au redéveloppement de la cité.
    La première réalisation dont nous assurons aujourd’hui la maitrise d’œuvre, vient créer en bordure du parc jardin réhabilité du centre ville (2) un front emblématique et contemporain composé d’une structure ouverte et clairement identifiable (ombrière) sous laquelle sont ordonnés de façon unifiée, 5 petits programmes du quotidien, existants (Arrêt de bus, sanitaires, local poubelles…) ou à créer (Office du tourisme, point d’orientation…). La perméabilité, le gabarit et l’épaisseur du dispositif sont des qualités développées pour magnifier l’accès et la façade principale du jardin tout en affirmant par l’usage, l’importance et la force de son nouveau rôle dans la vie de la cité. Représentatif du dynamisme local, son système constructif en bois et acier fait appel aux matériaux de la région.
    La seconde proposition constructive (3) offre une architecture ouverte de 80m2 reprenant les caractéristiques générales d’une ancienne Halle. De facture contemporaine, en bois de pays et polycarbonate (toiture), elle permet de nombreuses activités dans un cadre agréable (travail de l’ambiance lumineuse). Elle se positionne comme l’élément introductif de la découverte du site historique.
  • Plan masse
    Plan masse
    Urbanisme et aménagement de lotissement 
    2013
    (23 - Creuse)
    CHENERAILLES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    COMMUNE DE CHENERAILLES
    Cette étude a englobé toute l’aire urbanisée de la commune de Chénarailles avec pour finalité, le renforcement de l’attractivité de ses structures urbaines et paysagères.
    Après diagnostic, notre intervention a consisté à mettre en place un programme d’actions visant à relier et requalifier l’ensemble des espaces publics. Trois parcours favorisant les modes doux de déplacement ont ainsi été crées. Tout en hiérarchisant les usages, ils mettent en œuvre plusieurs leviers de reconquête et de réappropriation de la bute historique en déshérence. Pour cela, de petits équipements d’accompagnement reprenant la matérialité et les techniques constructives locales, s’insèrent aux emplacements stratégiques du bourg pour favoriser, liaisons et usages, surprises, envies et émergence de nouvelles centralités structurantes propices au redéveloppement de la cité.
    La première réalisation dont nous assurons aujourd’hui la maitrise d’œuvre, vient créer en bordure du parc jardin réhabilité du centre ville (2) un front emblématique et contemporain composé d’une structure ouverte et clairement identifiable (ombrière) sous laquelle sont ordonnés de façon unifiée, 5 petits programmes du quotidien, existants (Arrêt de bus, sanitaires, local poubelles…) ou à créer (Office du tourisme, point d’orientation…). La perméabilité, le gabarit et l’épaisseur du dispositif sont des qualités développées pour magnifier l’accès et la façade principale du jardin tout en affirmant par l’usage, l’importance et la force de son nouveau rôle dans la vie de la cité. Représentatif du dynamisme local, son système constructif en bois et acier fait appel aux matériaux de la région.
    La seconde proposition constructive (3) offre une architecture ouverte de 80m2 reprenant les caractéristiques générales d’une ancienne Halle. De facture contemporaine, en bois de pays et polycarbonate (toiture), elle permet de nombreuses activités dans un cadre agréable (travail de l’ambiance lumineuse). Elle se positionne comme l’élément introductif de la découverte du site historique.