stefan haag - architecte dplg

  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.
  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Sallanches
    • Département : Haute-Savoie
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • SHON : 222m²
    • Nature de la mission : mission complète - construction d'une maison individuelle avec deux appartements

    Le terrain est situé à la Provence, au bord de la route d’Outredière. Il fait partie d’un lotissement issus du partage de la propriété Challamel et Lavorel.

    Description du paysage et de l’environnement :

    A) Topograpie du site et du terrain : La configuration du lotissement est caractérisée par une forte pente en partie haute laquelle s’adoucit considérablement en partie basse. La route d’Outredière délimite ces deux parties. La parcelle très pentue est accèssible par la servitude.
    B) Caractéristiques de la végétation existante : Dans une clairière, cernée par la foret, le site est défini par une protection de son aspect rural. L’horizon s’ouvre vers les aiguilles de Warens. Le terrain lui-même ne comporte pas de végétation particulière.
    C) Caractéristiques du bâti existant : Seuls voisins proches sont la ferme Challamel et une petite habitation en contre-bas. Les deux caractéristiques du bâti environnant sont l’usage de la maçonnerie pour les parties basse et le bois pour les parties haute. L’orientation des faîtages est toujours vers la vallée. Les formes et expressions des bâtiments avec valeur patrimoniale sont leur simplicité des volumes et leur traîtement brut.

    Justification de la façon dont le projet prend en compte le paysage et l’environnement existants :

    A) Prise en compte du relief du terrain (talus, soutènement, ..) : La pente naturelle est le thème fédérateur du projet. La difficulté pricipale est liée à l’accès depuis la servitude côté Ouest du terrain. L’insertion choisie permet l’accès au terrain naturel depuis les pièce de vie des deux niveaux inferieurs.
    B) Prise en compte de la végetation existante : La conservation de l’aspect rural est essentielle pour le succès de l’ensemble du lotissement. Le projet proposé s’articule dans cette logique en preservant un maximum du terrain pour des espaces verts.
    C) Prise en compte du bâti existant : Dans une logique de preservation des caracteristiques du bâti rural, la demarche consiste essentiellement en une recherche sur une nouvelle interpretation du language architectural relevé sur Saint Roch, Burzier et la Provence. Le projet reprend la division observée : socle mineral, partie supérieure en ossature bois. Le challenge etait d’attribuer une fonction d’habitation à un volume initialement destiné à une utilisation agricole (grange) tout en préservant son aspect fermé. La solution proposée : Un filtre visuel en lames de bois verticales sur toute la partie haute de la façade créant un jeux d’ombre et de lumière. Les volumes sont simples sans decrochement, la toîture en tuiles (terre cuite) est en deux pans perpenduculaire aux courbes de niveaux suivant la pente du bâti voisin. Les places de parking sont couvert d’un simple abri, en continuité de la toîture principale.