SCPA DVN

  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.
  • Neuf 
    Mars 2013
    (50 - Manche)
    50000 BAUDRE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Maîtrise d'ouvrage privée
    Les clients, pour ce projet, souhaitaient une maison performante thermiquement, construite avec des matériaux sains et écologiques, confortable et économique. Cette maison en ossature bois, de 140 m² se situe au Sud de Saint Lô sur la commune de Baudre. Au cœur du bocage, sur une parcelle entourée de haies, cette habitation de forme cubique, vient se positionner le long d’une haie. La volumétrie compacte de cette construction permet d’obtenir de bonne performance thermique, et très peu de déperditions.

    Nous avons donc élaboré ce projet en partant d’un parallélépipède que nous sommes venus animer d’une partie en débord au Sud, et d’un angle creusé au Nord Est pour y positionner l’entrée. Un car parc en prolongement du volume principal au Nord est également prévu, mais il ne sera réalisé que dans un second temps. La toiture terrasse basse, au dessus de l’entrée est végétalisée. Celle en partie haute ne reçoit pas de végétalisation afin d’alimenter un système de récupération des eaux de pluie.

    Cette construction isolée en ouate de cellulose insufflée en haute densité (entre les montants de l’ossature bois), est également très performante au niveau de l’étanchéité à l’air, grâce à la mise en œuvre rigoureuse d’une membrane pare vapeur. Notre mission s’arrêtant à la réalisation du clos-couvert, l’isolation et la mise en place de la membrane ont été réalisées par le Maître d’Ouvrage. Lors du test d’étanchéité, la construction a obtenue une valeur de perméabilité de 0.16 (0.60 minimum requis). Mais l’isolation ne fait pas tout, le gros défaut de l’ossature bois est le manque d’inertie de la construction et donc la difficulté de réguler la température, de manière homogène tout le long de la journée et de la nuit. C’est pourquoi, cette habitation a été construite autour d’une arrête centrale en béton banché. Deux piliers en béton banché sont également réalisés de chaque coté du poêle (unique moyen de chauffage), placé au centre de la pièce de vie, entre le séjour et le salon. Ces voiles en pleine masse emmagasinent la chaleur du poêle en période froide pour la diffuser lentement par la suite. A l’inverse, l’été ces masses apportent de la fraicheur au cœur de la maison.

    La VMC simple flux est couplée au chauffe-eau de l’habitation, permettant ainsi, de récupérer les calories avant de rejeter l’air vicié à l’extérieur. Ce système simple et nécessitant peu d’entretient, améliore les performances thermiques et économiques de la maison.

    Afin de bénéficier au maximum des apports solaires, de larges baies ont été percées au Sud & à l’Ouest. Ces cadrages mettent en valeur la campagne environnante, prolongent l’intérieur et amènent au sein de l’habitation la tranquillité de la campagne normande.

    Les façades sont composées de deux matériaux différents pour accompagner et accentuer les jeux de volumétrie. La majorité des élévations sont habillées de planches de Mélèze à claire-voie posées verticalement. Les partie en saillies ou en retrait sont quant-à elle revêtues de panneau ETERNIT de couleur rouge (TERRACOTA) qui rappellent les nuances de certains feuillages à l’automne, ou la couleur des tôles ondulées rouillées des bâtiments agricoles environnants. Ces deux matériaux habillent également l’une et l’autre face des volets. L’aspect des façades et donc de la maison toute entière évolue selon l’ouverture et la fermeture des persiennes. La teinte rouge brique des panneaux prendra toute sa signification lorsque le mélèze aura grisé. Les façades seront ainsi rehaussées de touches vives, alors que le reste du volume se fondra dans la nature environnante.