SATELLITE ARCHITECTES

  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • La galerie actuelle est composée par une maison grenier entourée par le corps de bâtiment moderniste d’après-guerre.
    La galerie actuelle est composée par une maison grenier entourée par le corps de bâtiment moderniste d’après-guerre.
    établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.
  • établissement public 
    2016
    (75 - Paris)
    Cracovie
    Pologne
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Cracovie
    Il s’agit d’une extension de la galerie d’art contemporain Bunkier Sztuki construite dans les années 60. Le programme prévoir une nouvel étage d’exposition, un nouveau pôle de conférence, une place publique ainsi un nouveau café.

    Crakovie est fait des strates successives de son histoire, matérialisé dans la physionomie de ces bâtiments. L’ensemble de ces corps, composés, superposés ou posés par circonstance transportent l’identité de la ville, son âme. La ville semble être constituée par le dialogue de ces éléments singuliers.
    La galerie actuelle est composée par deux éléments – individus – une maison grenier entourée par le corps de bâtiment mod- erniste d’après-guerre.
    Nous proposons pour l’extension de la galerie de créer une troisième entité, un troisième caractère qui fait grandir la future famille. Des volumes d’une architecture presque vernaculaire couronneront le bâtiment – évoquant le paysage des toits des maisons, églises, forteresses et chapelles qui composent le paysage de Crakovie.
    Ces nouveaux volumes sont presque des individus, très particulièrs, et en même temps ils ont l’ air d’être issus d’une même famille, d’une physionomie basique, éternelle. Ainsi ils créent une silhouette urbaine complexe, créant des associations multiples et résonnantes dans le subconscient de la ville. Ces volumes seront revêtues de tuiles émaillées, qui reflèteront la lumière changeante du ciel et les rendront légers et gais.

    L’Agora – Une nouvelle ouverture vers la ville et ces habitants
    Nous créons une faille entre le bâtiment et nouveau café, une place, une Agora, formée par des marches et des plateformes, qui invitent à se promener, déambuler, contempler des œuvres et sculptures. Une place aussi pour organiser des manifestations, concerts, pièces de théâtre, cinéma en plein air ou des ex- positions de sculptures ou un espace de détente, pour prendre un verre.
    L’entrée dans le monde de l’art est symbolisée par couleur bleue déclinée en plusieurs nuances – égyptien /cobalt / Klein. Cette couleur multiple et complexe inspire la fraicheur, le calme intérieur et le détachement, mais favorise également l’imagination, le rêve, l’intuition et la connaissance.
    Le café sera un écrin le plus épuré, transparent, léger et discret. Il sera détaché pour pouvoir libérer les regards vers la façade de la galerie.

    Le nouvel espace d’exposition en 2eme étage
    Le projet crée des volumes de caractère, archétypiques, qui ne sont pas sans identité propre. Ils donnent le sentiment de protection, leurs murs blancs donnent une certaine autonomie aux œuvres d’art, un espace de réflexion, de la liberté et contemplation. L’architecture – portant un grain de mystique – donnera place à la présentation des expressions artistiques dans une ambiance concentrée.