SARL TAILLANDIER ARCHITECTES ASSOCIES

  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.
  • Accueil du public 
    2014
    (31 - Haute-Garonne)
    27 Bis Allée Jean Jaurès
    31000 Toulouse
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Taillandier Architectes Associés
    Maître d’ouvrage :
    Kaufman & Broad
    Le projet a pour objet la réhabilitation de l'Église Notre-Dame des Grâces, située en plein centre-ville, sur les allées Jean Jaurès à Toulouse. Le projet accueille sur 6 niveaux le siège social de Kaufman & Broad, des bureaux et une agence bancaire de la Caisse d’Epargne, représentant une surface totale d’environ 3000m². Le volume de l'Église est conservé, les modifications de façades sont faites de manière à respecter et à mettre en valeur la qualité architecturale de l'ouvrage. Les démolitions concernent les parties les plus récentes. Le niveau du RDC est abaissé au niveau de la place d'Arménie, pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. La façade du RDC sur la place est retravaillée de façon plus ouverte, elle se compose de trois arcs brisés, le vitrage est en retrait. L'alternance brique/pierre blanche est prolongée jusqu'en bas, la partie en brique attenante à la parcelle voisine est démolie pour laisser place à un ascenseur panoramique totalement vitré. Ainsi, le projet permettra une meilleure lisibilité du fronton de l'Église, qui aujourd'hui est altérée. La toiture du fronton est simplement modifiée pour laisser pénétrer la lumière naturelle au R+5. Sur la rue Dalayrac, les ouvertures du RDC sont conservées et prolongées jusqu'en bas. Sur la façade en retrait, l'intérieur des arches devient entièrement vitré, afin de dégager la structure principale de l'Église. Au niveau du R+3, la toiture est creusée, pour offrir une terrasse, et apporter la lumière naturelle au plateau. Enfin, côté cour, des bow-windows s'intercalent entre les piliers. De même sur les trois premiers niveaux, les espaces entre meneaux sont vidés. Cette façade Sud est donc largement ouverte, seuls les éléments verticaux sont conservés et rythment la façade. La protection solaire est assurée par des brise-soleils en aluminium gris anthracite. Les deux principaux matériaux utilisés pour les parties neuves sont le verre et l'acier, pour permettre une parfaite lecture du bâtiment d'origine, composé principalement de briques et de pierres blanches.