RACOLTA CHAPELA ARCHITECTURES

  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier
  • La Villa d’Alexandre est un projet qui se situe sur la commune de Saint-Just Saint-Rambert, dans le département de la Loire. Une famille, venant d’acheter une parcelle très pentue, nous a sollicité pour fabriquer leur maison qui, selon leur volonté, « saura vivre avec le soleil et avec les vues. ».

    La composition architecturale a trouvé son accomplissement à travers deux raisons majeures. La première était celle d’une insertion efficace de l’objet dans la réalité topographique du site. La seconde relevait de la mise en exergue du paysage, la volonté de préserver un regard privilégié depuis les espaces intérieurs vers l’aval du terrain.

    En façade, trois niveaux sont repérables. Ils portent en eux une définition formelle singulière tout en donnant une cohérence plastique à l’entière planimétrie de la façade. Trois matériaux, trois matérialités et trois textures concourent à l’élaboration de ce projet : le béton blanc lisse, la pierre et le bois. Le béton blanc s’affiche comme un ruban qui court tout autour de la maison ; la pierre marque le lien du tout avec la terre et la résille en bois s’agrafe à des points particuliers, tels que les temps de retournement.

    • Date de livraison : mai 2011
    • Ville : St-Just-St-Rambert (Avenue du Belvédère)
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût :
    • SHON : 307 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE/suivi de chantier