RACOLTA CHAPELA ARCHITECTURES

  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC
  • Le contexte qui entoure notre immeuble est, depuis quelques années, un des objets importants de la politique de rénovation urbaine.

    Le projet qui est avancé se résume à la surélévation de l’immeuble déjà existant. Il est composé actuellement d’un rdc, 2 étages courants et un niveau sous toiture. Son écriture architecturale est de qualité et son dessin s’apparente au vocabulaire néo-classique, caractéristique des ouvrages stéphanois construits en début du XX-ème siècle.

    Notre intervention se veut minimaliste, contemporaine et respectueuse du cadre existant. L’espace, aujourd’hui sous toiture, est appelé à devenir un niveau courant relié à un plan supérieur en mezzanine. Le nouveau visage de l’immeuble garde la totalité de sa facture néo-classique et se compose avec un cadre qui dessine toute la frise de la façade principale. Des ouvertures ponctuent la nouvelle partie, en lui donnant une légèreté et un rythme. Des panneaux coulissants en aluminium viendront habiller le cadre ouvert sur la ville et permettront l’animation de la façade. L’enduit qui couvre toute la partie maçonnée de l’ouvrage sera de couleur semblable au corpus général de la façade. Les menuiseries seront en aluminium, de couleur gris foncé.

    La mezzanine est couverte d’une toiture, charpente traditionnelle en bois et tuiles mécaniques en terre cuite rouge, oméga 10. La couverture du projet permet aussi d’accueillir 2 terrasses de 6 m2 qui viennent se loger entre les fermes.

    • Ville : Saint-Etienne
    • Département : Loire
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 70.000 €
    • Nature de la mission : étude / conception / PC