pm4.Architecture

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (75 - Paris)
    211, rue Saint Maur
    75010 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier

    Trois ateliers cloisonnés et un étage anciennement occupés par un imprimeur et photographe.
    Avec une grande verrière sur un tiers de l'espace environ, quelques fenêtres de toit à l'étage, des ouvertures donnant sur le couloir et une fenêtre normale donnant sur la cour, l'espace principal reçoit peu de lumière directe et cela devient une problématique importante du projet.
    La verrière éclaire le rez de chaussée ainsi que les fenêtres donnant sur le couloir et une des fenêtres de toit devient un puit de lumière pour éclairer le fond du loft.
    La seconde contrainte spatiale est une grosse poutre qui traverse l'espace en longueur à partir de 3m50 de hauteur empêchant ainsi de passer d'un côté à l'autre de l'étage.
    Un meuble escalier composé d'une première volée de marches arrivant sur un plateau à mi-hauteur permet de passer sous la poutre et deux escaliers desservent le niveau supérieur de part et d'autre de la poutre.
    Le meuble escalier est construit de la même façon que la cuisine en tôle d'acier brut verni.
    L'escalier dessert ainsi, d'un côté deux chambres situées dans l'espace existant, et de l'autre côté la chambre créée au dessous de la verrière, nouveau volume largement ouvert.