APT Extension d'un pavillon et aire de loisirs

  • @panarchitecture
    @panarchitecture
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Lecture du contexte Le projet cherche à créer une extension en harmonie avec le bâtiment existant dans un site largement dominé par le paysage. Nous considérons que la qualité du lieu réside dans le caractère naturel et paysagé du site. Il faut penser le bâtiment et ses aménagements en lien avec la structure paysagère du site. L’intervention bâtie se veut discrète ayant dans sa matérialité un rapport d’effacement vis-à-vis du contexte paysagé qui l’entoure. L’implantation du bâtiment existant sur un promontoire à l’entrée du site est une qualité première du projet que nous avons cherché à valoriser. Le parti architectural Nous proposons de créer l’extension en prolongeant simplement de gabarit de ce pavillon existant. Il s’agit tout simplement de prolonger la toiture existante pour créer un volume simple, dynamique et élancé. La figure du projet est celle d’une grande toiture cabane qui accueille, abrite et protège les futurs usagers. Cette extension se prolonge par des aménagements en terrasses dans la pente toujours dans un prolongement de l’emprise du bâtiment existant. L’implantation de la véranda au sud-est du bâtiment existant permet d’optimiser : - les apports solaire (indispensable dans notre région pour des surfaces vitrées) - vue panoramique remarquable sur le Lubéron - la protection vis à vis du vent dominant (le mistral). Cette situation idéale d’un point de vue environnemental l’est également dans l’usage puisqu’elle permet d’offrir le meilleur panorama tout en restant adossé à l’existant. D’autre part, elle permet de créer les liaisons les plus naturelles possibles au regard des larges baies existantes. Dans le prolongement de cette véranda nous proposons la mise en place d’une terrasse équipée d’une treille : structure de couverture ouverte support de brises soleil toujours dans le même gabarit. Parti fonctionnel L’intervention sur l’existant consiste à limiter au maximum l’intervention sur le gros oeuvre ainsi que sur la toiture. Pour ce faire, les murs de refends (nord-sud) seront strictement conservés. Il en résulte un bâtiment composé en « bandes » entre refends. Le principe consiste à affecter l’arrière du bâtiment aux espaces sanitaires public accessible à tous les utilisateurs de l’aire de loisirs. Leurs accès ainsi éloignés du restaurant permettront une gestion autonome ouverte au public en permanence. La partie centrale est elle consacrée à cuisine et des annexes. Et enfin la partie avant à l’Est est consacrée au bar et aux espaces en liaison directe avec la salle. Le bar à une position naturelle d’interface entre la cuisine et les clients. De bonnes dimensions, il permettra de gérer l’interface client côté restaurant comme vente à emporter. Un local technique sera créé à proximité immédiate des arrivées et des alimentations actuelles. L’ensemble des réseaux du bâtiment seront repris. L’image de l’aire de loisirs Le bâtiment va jouer le rôle de figure d’entrée du parc. Il doit traduire et valoriser l’image de l’aire de loisirs ouverte à tous en accueillante. Cette ambition justifie la création d’une pergola en façade Ouest qui permet : - de requalifier et d’habiller cette façade. - de « cacher » les portes d’accès aux sanitaires qui de ce fait n’ouvrent pas directement sur l’espace public. C’est un espace tampon qui transforme l’image de l’existant lors que l’on entre sur le site. Il s’agit de proposer un bâtiment porteur d’une image ludique et de valeurs citoyennes partagées.
    Plan d'eau d'APT
    84400 Apt
    France métropolitaine
    août 2015
    84 - Vaucluse
  • @panarchitecture
    @panarchitecture
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Lecture du contexte Le projet cherche à créer une extension en harmonie avec le bâtiment existant dans un site largement dominé par le paysage. Nous considérons que la qualité du lieu réside dans le caractère naturel et paysagé du site. Il faut penser le bâtiment et ses aménagements en lien avec la structure paysagère du site. L’intervention bâtie se veut discrète ayant dans sa matérialité un rapport d’effacement vis-à-vis du contexte paysagé qui l’entoure. L’implantation du bâtiment existant sur un promontoire à l’entrée du site est une qualité première du projet que nous avons cherché à valoriser. Le parti architectural Nous proposons de créer l’extension en prolongeant simplement de gabarit de ce pavillon existant. Il s’agit tout simplement de prolonger la toiture existante pour créer un volume simple, dynamique et élancé. La figure du projet est celle d’une grande toiture cabane qui accueille, abrite et protège les futurs usagers. Cette extension se prolonge par des aménagements en terrasses dans la pente toujours dans un prolongement de l’emprise du bâtiment existant. L’implantation de la véranda au sud-est du bâtiment existant permet d’optimiser : - les apports solaire (indispensable dans notre région pour des surfaces vitrées) - vue panoramique remarquable sur le Lubéron - la protection vis à vis du vent dominant (le mistral). Cette situation idéale d’un point de vue environnemental l’est également dans l’usage puisqu’elle permet d’offrir le meilleur panorama tout en restant adossé à l’existant. D’autre part, elle permet de créer les liaisons les plus naturelles possibles au regard des larges baies existantes. Dans le prolongement de cette véranda nous proposons la mise en place d’une terrasse équipée d’une treille : structure de couverture ouverte support de brises soleil toujours dans le même gabarit. Parti fonctionnel L’intervention sur l’existant consiste à limiter au maximum l’intervention sur le gros oeuvre ainsi que sur la toiture. Pour ce faire, les murs de refends (nord-sud) seront strictement conservés. Il en résulte un bâtiment composé en « bandes » entre refends. Le principe consiste à affecter l’arrière du bâtiment aux espaces sanitaires public accessible à tous les utilisateurs de l’aire de loisirs. Leurs accès ainsi éloignés du restaurant permettront une gestion autonome ouverte au public en permanence. La partie centrale est elle consacrée à cuisine et des annexes. Et enfin la partie avant à l’Est est consacrée au bar et aux espaces en liaison directe avec la salle. Le bar à une position naturelle d’interface entre la cuisine et les clients. De bonnes dimensions, il permettra de gérer l’interface client côté restaurant comme vente à emporter. Un local technique sera créé à proximité immédiate des arrivées et des alimentations actuelles. L’ensemble des réseaux du bâtiment seront repris. L’image de l’aire de loisirs Le bâtiment va jouer le rôle de figure d’entrée du parc. Il doit traduire et valoriser l’image de l’aire de loisirs ouverte à tous en accueillante. Cette ambition justifie la création d’une pergola en façade Ouest qui permet : - de requalifier et d’habiller cette façade. - de « cacher » les portes d’accès aux sanitaires qui de ce fait n’ouvrent pas directement sur l’espace public. C’est un espace tampon qui transforme l’image de l’existant lors que l’on entre sur le site. Il s’agit de proposer un bâtiment porteur d’une image ludique et de valeurs citoyennes partagées.
    Plan d'eau d'APT
    84400 Apt
    France métropolitaine
    août 2015
    84 - Vaucluse
  • @panarchitecture
    @panarchitecture
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Lecture du contexte Le projet cherche à créer une extension en harmonie avec le bâtiment existant dans un site largement dominé par le paysage. Nous considérons que la qualité du lieu réside dans le caractère naturel et paysagé du site. Il faut penser le bâtiment et ses aménagements en lien avec la structure paysagère du site. L’intervention bâtie se veut discrète ayant dans sa matérialité un rapport d’effacement vis-à-vis du contexte paysagé qui l’entoure. L’implantation du bâtiment existant sur un promontoire à l’entrée du site est une qualité première du projet que nous avons cherché à valoriser. Le parti architectural Nous proposons de créer l’extension en prolongeant simplement de gabarit de ce pavillon existant. Il s’agit tout simplement de prolonger la toiture existante pour créer un volume simple, dynamique et élancé. La figure du projet est celle d’une grande toiture cabane qui accueille, abrite et protège les futurs usagers. Cette extension se prolonge par des aménagements en terrasses dans la pente toujours dans un prolongement de l’emprise du bâtiment existant. L’implantation de la véranda au sud-est du bâtiment existant permet d’optimiser : - les apports solaire (indispensable dans notre région pour des surfaces vitrées) - vue panoramique remarquable sur le Lubéron - la protection vis à vis du vent dominant (le mistral). Cette situation idéale d’un point de vue environnemental l’est également dans l’usage puisqu’elle permet d’offrir le meilleur panorama tout en restant adossé à l’existant. D’autre part, elle permet de créer les liaisons les plus naturelles possibles au regard des larges baies existantes. Dans le prolongement de cette véranda nous proposons la mise en place d’une terrasse équipée d’une treille : structure de couverture ouverte support de brises soleil toujours dans le même gabarit. Parti fonctionnel L’intervention sur l’existant consiste à limiter au maximum l’intervention sur le gros oeuvre ainsi que sur la toiture. Pour ce faire, les murs de refends (nord-sud) seront strictement conservés. Il en résulte un bâtiment composé en « bandes » entre refends. Le principe consiste à affecter l’arrière du bâtiment aux espaces sanitaires public accessible à tous les utilisateurs de l’aire de loisirs. Leurs accès ainsi éloignés du restaurant permettront une gestion autonome ouverte au public en permanence. La partie centrale est elle consacrée à cuisine et des annexes. Et enfin la partie avant à l’Est est consacrée au bar et aux espaces en liaison directe avec la salle. Le bar à une position naturelle d’interface entre la cuisine et les clients. De bonnes dimensions, il permettra de gérer l’interface client côté restaurant comme vente à emporter. Un local technique sera créé à proximité immédiate des arrivées et des alimentations actuelles. L’ensemble des réseaux du bâtiment seront repris. L’image de l’aire de loisirs Le bâtiment va jouer le rôle de figure d’entrée du parc. Il doit traduire et valoriser l’image de l’aire de loisirs ouverte à tous en accueillante. Cette ambition justifie la création d’une pergola en façade Ouest qui permet : - de requalifier et d’habiller cette façade. - de « cacher » les portes d’accès aux sanitaires qui de ce fait n’ouvrent pas directement sur l’espace public. C’est un espace tampon qui transforme l’image de l’existant lors que l’on entre sur le site. Il s’agit de proposer un bâtiment porteur d’une image ludique et de valeurs citoyennes partagées.
    Plan d'eau d'APT
    84400 Apt
    France métropolitaine
    août 2015
    84 - Vaucluse
  • @panarchitecture
    @panarchitecture
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Etablissement recevant du public (ERP)
    Lecture du contexte Le projet cherche à créer une extension en harmonie avec le bâtiment existant dans un site largement dominé par le paysage. Nous considérons que la qualité du lieu réside dans le caractère naturel et paysagé du site. Il faut penser le bâtiment et ses aménagements en lien avec la structure paysagère du site. L’intervention bâtie se veut discrète ayant dans sa matérialité un rapport d’effacement vis-à-vis du contexte paysagé qui l’entoure. L’implantation du bâtiment existant sur un promontoire à l’entrée du site est une qualité première du projet que nous avons cherché à valoriser. Le parti architectural Nous proposons de créer l’extension en prolongeant simplement de gabarit de ce pavillon existant. Il s’agit tout simplement de prolonger la toiture existante pour créer un volume simple, dynamique et élancé. La figure du projet est celle d’une grande toiture cabane qui accueille, abrite et protège les futurs usagers. Cette extension se prolonge par des aménagements en terrasses dans la pente toujours dans un prolongement de l’emprise du bâtiment existant. L’implantation de la véranda au sud-est du bâtiment existant permet d’optimiser : - les apports solaire (indispensable dans notre région pour des surfaces vitrées) - vue panoramique remarquable sur le Lubéron - la protection vis à vis du vent dominant (le mistral). Cette situation idéale d’un point de vue environnemental l’est également dans l’usage puisqu’elle permet d’offrir le meilleur panorama tout en restant adossé à l’existant. D’autre part, elle permet de créer les liaisons les plus naturelles possibles au regard des larges baies existantes. Dans le prolongement de cette véranda nous proposons la mise en place d’une terrasse équipée d’une treille : structure de couverture ouverte support de brises soleil toujours dans le même gabarit. Parti fonctionnel L’intervention sur l’existant consiste à limiter au maximum l’intervention sur le gros oeuvre ainsi que sur la toiture. Pour ce faire, les murs de refends (nord-sud) seront strictement conservés. Il en résulte un bâtiment composé en « bandes » entre refends. Le principe consiste à affecter l’arrière du bâtiment aux espaces sanitaires public accessible à tous les utilisateurs de l’aire de loisirs. Leurs accès ainsi éloignés du restaurant permettront une gestion autonome ouverte au public en permanence. La partie centrale est elle consacrée à cuisine et des annexes. Et enfin la partie avant à l’Est est consacrée au bar et aux espaces en liaison directe avec la salle. Le bar à une position naturelle d’interface entre la cuisine et les clients. De bonnes dimensions, il permettra de gérer l’interface client côté restaurant comme vente à emporter. Un local technique sera créé à proximité immédiate des arrivées et des alimentations actuelles. L’ensemble des réseaux du bâtiment seront repris. L’image de l’aire de loisirs Le bâtiment va jouer le rôle de figure d’entrée du parc. Il doit traduire et valoriser l’image de l’aire de loisirs ouverte à tous en accueillante. Cette ambition justifie la création d’une pergola en façade Ouest qui permet : - de requalifier et d’habiller cette façade. - de « cacher » les portes d’accès aux sanitaires qui de ce fait n’ouvrent pas directement sur l’espace public. C’est un espace tampon qui transforme l’image de l’existant lors que l’on entre sur le site. Il s’agit de proposer un bâtiment porteur d’une image ludique et de valeurs citoyennes partagées.
    Plan d'eau d'APT
    84400 Apt
    France métropolitaine
    août 2015
    84 - Vaucluse