!officine TNT ARCHITECTURE®

  • vue depuis l'entrée de ville
    Habitat 
    concours 2015
    (87 - Haute-Vienne)
    Rue Armand Dutreix
    87000 limoges
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    pour l'exécution Atelier Abside
    Maître d’ouvrage :
    Limoges Habitat
    Le positionnement urbain de la parcelle est d’une importance toute spécifique.
    Située à l’entrée Ouest de ville, la rue Armand Dutreix est le passage incontournable depuis l’aéroport, Saint Junien et Angoulème. L’opération joue donc un rôle à l’échelle de la Ville et revêt, en ce sens, une importance de premier plan.

    Notre volonté, et recherche architecturale, vise en premier lieu à participer à caractériser l’espace : à quelques encablures de l’entrée de ville, l’opération s’inscrit au détour d’une courbe et focalise toutes les attentions : elle devient un signal. Dans la grisaille du quartier, et son caractère éminement banal, l’opération vise à contribuer à donner un nouvel élan, caractériser cet axe structurant et initier un nouveau dynamisme : inscrire cette entrée de ville dans une contemporanité affirmée visible par les locaux mais aussi par visiteurs de passage à Limoges.

    Le signal c’est aussi l’occasion de mettre en avant le savoir faire ancestral de Limoges et de faire un clin d’oeil à cette ancestrale industrie Limousine constitutive du patrimoine.

    En finesse, nous déclinons les aspect, toucher et matériaux du biscuit :

    > le béton matricé en soubassement est une allégorie au biscuit de porcelaine.

    > L’enduit blanc, évidement évoque sa couleur.

    > Le zinc en toiture, quant à lui évoque les matrices d’étain qui permettaient de réaliser les motifs sur la porcelaine.

    Il s’agit là d’un clin d’oeil discret, tout en nuance à la région pour cette opération qui salue à l’aller, comme au retour les visiteurs d’un jour comme les plus quotidiens usagers locaux.

    Le projet affirme sa présence sur l’angle en prenant le parti de se dégager de l’immeuble de la rue Fustel de Coulanges qui oppose son pignon. A cette occasion, le projet dégage une placette urbaine qui permet de signaler l’entrée piétonne, que l’on propose de végétaliser.

    Le RDC reçoit les classiques locaux communs (hall, vélos, entretien, ordures menagères et caves). Il offre un accès direct depuis la rue et a un impact limité en profondeur sur la parcelle.Il accueille également quelques places de stationnement dont une PMR

    Le R+1 abrite le parking. Nécessitant une profondeur dans la parcelle relativement importante, il est intéressant de le positionner un peu plus en hauteur compte tenu de la déclivité du terrain. Le terrassement est ainsi limité.
    Les étages de logements se développent sur 4 niveaux : du R+2, qui est en fait le rez de jardin, au R+5.
    Ce positionnement en partie haute sur le socle permet de dégager très rapidement, dès le R+3 les vues intéressantes au dessus des immeubles de la rue Dutreix vers la ville et l’environnement verdoyant.