MoMa architecture&design

  • Lieu de travail 
    Août 2014
    (69 - Rhône)
    11, rue Victor Hugo
    69250 Neuville sur Saône
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Lejeune
    Une cellule commerciale, inscrite dans un tissu urbain serré aux voies de circulations étroites, impose l’écriture d’une façade géométrique, limitée à deux dimensions, sobre et monolithique. L’intérieur dévoile une exposition en accroche neutre sur la vitrine de droite et réfrigérée sur celle de gauche.
    Les vitrines traditionnelles en service opposé à droite pour les macarons et le chocolat donneront le change aux vitrines adossées à droite qui sacraliseront, protégées d’un garde-corps les productions de traiteur et de pâtisserie. Le plafond flottant laissera fuir verticalement la périphérie de l’espace pour démontrer l’installation sans y participer. Le dessin du sol incitera des déplacements sans origine ni destination, pour ouvrir l’espace, le temps, sur un présent gourmand.
  • Lieu de travail 
    Août 2014
    (69 - Rhône)
    11, rue Victor Hugo
    69250 Neuville sur Saône
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Lejeune
    Une cellule commerciale, inscrite dans un tissu urbain serré aux voies de circulations étroites, impose l’écriture d’une façade géométrique, limitée à deux dimensions, sobre et monolithique. L’intérieur dévoile une exposition en accroche neutre sur la vitrine de droite et réfrigérée sur celle de gauche.
    Les vitrines traditionnelles en service opposé à droite pour les macarons et le chocolat donneront le change aux vitrines adossées à droite qui sacraliseront, protégées d’un garde-corps les productions de traiteur et de pâtisserie. Le plafond flottant laissera fuir verticalement la périphérie de l’espace pour démontrer l’installation sans y participer. Le dessin du sol incitera des déplacements sans origine ni destination, pour ouvrir l’espace, le temps, sur un présent gourmand.
  • Lieu de travail 
    Août 2014
    (69 - Rhône)
    11, rue Victor Hugo
    69250 Neuville sur Saône
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Lejeune
    Une cellule commerciale, inscrite dans un tissu urbain serré aux voies de circulations étroites, impose l’écriture d’une façade géométrique, limitée à deux dimensions, sobre et monolithique. L’intérieur dévoile une exposition en accroche neutre sur la vitrine de droite et réfrigérée sur celle de gauche.
    Les vitrines traditionnelles en service opposé à droite pour les macarons et le chocolat donneront le change aux vitrines adossées à droite qui sacraliseront, protégées d’un garde-corps les productions de traiteur et de pâtisserie. Le plafond flottant laissera fuir verticalement la périphérie de l’espace pour démontrer l’installation sans y participer. Le dessin du sol incitera des déplacements sans origine ni destination, pour ouvrir l’espace, le temps, sur un présent gourmand.
  • Lieu de travail 
    Août 2014
    (69 - Rhône)
    11, rue Victor Hugo
    69250 Neuville sur Saône
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Lejeune
    Une cellule commerciale, inscrite dans un tissu urbain serré aux voies de circulations étroites, impose l’écriture d’une façade géométrique, limitée à deux dimensions, sobre et monolithique. L’intérieur dévoile une exposition en accroche neutre sur la vitrine de droite et réfrigérée sur celle de gauche.
    Les vitrines traditionnelles en service opposé à droite pour les macarons et le chocolat donneront le change aux vitrines adossées à droite qui sacraliseront, protégées d’un garde-corps les productions de traiteur et de pâtisserie. Le plafond flottant laissera fuir verticalement la périphérie de l’espace pour démontrer l’installation sans y participer. Le dessin du sol incitera des déplacements sans origine ni destination, pour ouvrir l’espace, le temps, sur un présent gourmand.
  • Lieu de travail 
    Août 2014
    (69 - Rhône)
    11, rue Victor Hugo
    69250 Neuville sur Saône
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Lejeune
    Une cellule commerciale, inscrite dans un tissu urbain serré aux voies de circulations étroites, impose l’écriture d’une façade géométrique, limitée à deux dimensions, sobre et monolithique. L’intérieur dévoile une exposition en accroche neutre sur la vitrine de droite et réfrigérée sur celle de gauche.
    Les vitrines traditionnelles en service opposé à droite pour les macarons et le chocolat donneront le change aux vitrines adossées à droite qui sacraliseront, protégées d’un garde-corps les productions de traiteur et de pâtisserie. Le plafond flottant laissera fuir verticalement la périphérie de l’espace pour démontrer l’installation sans y participer. Le dessin du sol incitera des déplacements sans origine ni destination, pour ouvrir l’espace, le temps, sur un présent gourmand.