MoMa architecture&design

  • Lieu de travail 
    Avril 2015
    (21 - Côte-d'Or)
    Centre Commercial LA TOISON D’OR
    21000 DIJON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Hubert
    Visible à distance sur le niveau de son implantation depuis la place autant que depuis la galerie, il est également largement exposé depuis le niveau supérieur. Cette singularité impose la création d’un objet de design, véritable sculpture démonstrative offerte au public. Il est judicieux de jouer un minimalisme de couleur pour renforcer l’écriture de la forme, s’intégrer à la plastique du centre commercial et perpétrer l’image de la marque. Il semble efficace de répondre au volume de la fréquentation par une forme enveloppante, mais néanmoins ouverte. Les propositions en libre-service doivent demeurer dans la proximité immédiate du cœur de l’installation. Un montage de fourreaux circulaires referme l’ensemble de l offre afin de protéger l’ambiance réfrigérée des volumes. Cette disposition offre le double avantage d’uniformiser l’exposition et de sacraliser la production exposée. Les matières s’affectent aux formes géométriques en présence, le ruban, incliné et sectionné de façon aléatoire aux extrémités, composé de lames disjointes, adopte l’acier dans son état naturel, alors que la table circulaire se taille dans un bloc monolithique de résine de synthèse. Les aménagements arrière, la caisse centrale, l’estrade et les étagères de libre-service naissent d’une essence de bois naturelle. La dentelle de métal laqué blanc, découpée au laser, laisse filtrer la lumière émergente de la boîte de plexi rétro éclairée. Emergeant de l’axe de l’installation, des feuilles de métal qui ondulent au-dessus des tables pour en soutenir un éclairage précis et provoquer depuis le niveau supérieur un évènement créatif et récréatif assuré.
  • Lieu de travail 
    Avril 2015
    (21 - Côte-d'Or)
    Centre Commercial LA TOISON D’OR
    21000 DIJON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Hubert
    Visible à distance sur le niveau de son implantation depuis la place autant que depuis la galerie, il est également largement exposé depuis le niveau supérieur. Cette singularité impose la création d’un objet de design, véritable sculpture démonstrative offerte au public. Il est judicieux de jouer un minimalisme de couleur pour renforcer l’écriture de la forme, s’intégrer à la plastique du centre commercial et perpétrer l’image de la marque. Il semble efficace de répondre au volume de la fréquentation par une forme enveloppante, mais néanmoins ouverte. Les propositions en libre-service doivent demeurer dans la proximité immédiate du cœur de l’installation. Un montage de fourreaux circulaires referme l’ensemble de l offre afin de protéger l’ambiance réfrigérée des volumes. Cette disposition offre le double avantage d’uniformiser l’exposition et de sacraliser la production exposée. Les matières s’affectent aux formes géométriques en présence, le ruban, incliné et sectionné de façon aléatoire aux extrémités, composé de lames disjointes, adopte l’acier dans son état naturel, alors que la table circulaire se taille dans un bloc monolithique de résine de synthèse. Les aménagements arrière, la caisse centrale, l’estrade et les étagères de libre-service naissent d’une essence de bois naturelle. La dentelle de métal laqué blanc, découpée au laser, laisse filtrer la lumière émergente de la boîte de plexi rétro éclairée. Emergeant de l’axe de l’installation, des feuilles de métal qui ondulent au-dessus des tables pour en soutenir un éclairage précis et provoquer depuis le niveau supérieur un évènement créatif et récréatif assuré.
  • Lieu de travail 
    Avril 2015
    (21 - Côte-d'Or)
    Centre Commercial LA TOISON D’OR
    21000 DIJON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Hubert
    Visible à distance sur le niveau de son implantation depuis la place autant que depuis la galerie, il est également largement exposé depuis le niveau supérieur. Cette singularité impose la création d’un objet de design, véritable sculpture démonstrative offerte au public. Il est judicieux de jouer un minimalisme de couleur pour renforcer l’écriture de la forme, s’intégrer à la plastique du centre commercial et perpétrer l’image de la marque. Il semble efficace de répondre au volume de la fréquentation par une forme enveloppante, mais néanmoins ouverte. Les propositions en libre-service doivent demeurer dans la proximité immédiate du cœur de l’installation. Un montage de fourreaux circulaires referme l’ensemble de l offre afin de protéger l’ambiance réfrigérée des volumes. Cette disposition offre le double avantage d’uniformiser l’exposition et de sacraliser la production exposée. Les matières s’affectent aux formes géométriques en présence, le ruban, incliné et sectionné de façon aléatoire aux extrémités, composé de lames disjointes, adopte l’acier dans son état naturel, alors que la table circulaire se taille dans un bloc monolithique de résine de synthèse. Les aménagements arrière, la caisse centrale, l’estrade et les étagères de libre-service naissent d’une essence de bois naturelle. La dentelle de métal laqué blanc, découpée au laser, laisse filtrer la lumière émergente de la boîte de plexi rétro éclairée. Emergeant de l’axe de l’installation, des feuilles de métal qui ondulent au-dessus des tables pour en soutenir un éclairage précis et provoquer depuis le niveau supérieur un évènement créatif et récréatif assuré.
  • Lieu de travail 
    Avril 2015
    (21 - Côte-d'Or)
    Centre Commercial LA TOISON D’OR
    21000 DIJON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Hubert
    Visible à distance sur le niveau de son implantation depuis la place autant que depuis la galerie, il est également largement exposé depuis le niveau supérieur. Cette singularité impose la création d’un objet de design, véritable sculpture démonstrative offerte au public. Il est judicieux de jouer un minimalisme de couleur pour renforcer l’écriture de la forme, s’intégrer à la plastique du centre commercial et perpétrer l’image de la marque. Il semble efficace de répondre au volume de la fréquentation par une forme enveloppante, mais néanmoins ouverte. Les propositions en libre-service doivent demeurer dans la proximité immédiate du cœur de l’installation. Un montage de fourreaux circulaires referme l’ensemble de l offre afin de protéger l’ambiance réfrigérée des volumes. Cette disposition offre le double avantage d’uniformiser l’exposition et de sacraliser la production exposée. Les matières s’affectent aux formes géométriques en présence, le ruban, incliné et sectionné de façon aléatoire aux extrémités, composé de lames disjointes, adopte l’acier dans son état naturel, alors que la table circulaire se taille dans un bloc monolithique de résine de synthèse. Les aménagements arrière, la caisse centrale, l’estrade et les étagères de libre-service naissent d’une essence de bois naturelle. La dentelle de métal laqué blanc, découpée au laser, laisse filtrer la lumière émergente de la boîte de plexi rétro éclairée. Emergeant de l’axe de l’installation, des feuilles de métal qui ondulent au-dessus des tables pour en soutenir un éclairage précis et provoquer depuis le niveau supérieur un évènement créatif et récréatif assuré.
  • Lieu de travail 
    Avril 2015
    (21 - Côte-d'Or)
    Centre Commercial LA TOISON D’OR
    21000 DIJON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Mme & M. Hubert
    Visible à distance sur le niveau de son implantation depuis la place autant que depuis la galerie, il est également largement exposé depuis le niveau supérieur. Cette singularité impose la création d’un objet de design, véritable sculpture démonstrative offerte au public. Il est judicieux de jouer un minimalisme de couleur pour renforcer l’écriture de la forme, s’intégrer à la plastique du centre commercial et perpétrer l’image de la marque. Il semble efficace de répondre au volume de la fréquentation par une forme enveloppante, mais néanmoins ouverte. Les propositions en libre-service doivent demeurer dans la proximité immédiate du cœur de l’installation. Un montage de fourreaux circulaires referme l’ensemble de l offre afin de protéger l’ambiance réfrigérée des volumes. Cette disposition offre le double avantage d’uniformiser l’exposition et de sacraliser la production exposée. Les matières s’affectent aux formes géométriques en présence, le ruban, incliné et sectionné de façon aléatoire aux extrémités, composé de lames disjointes, adopte l’acier dans son état naturel, alors que la table circulaire se taille dans un bloc monolithique de résine de synthèse. Les aménagements arrière, la caisse centrale, l’estrade et les étagères de libre-service naissent d’une essence de bois naturelle. La dentelle de métal laqué blanc, découpée au laser, laisse filtrer la lumière émergente de la boîte de plexi rétro éclairée. Emergeant de l’axe de l’installation, des feuilles de métal qui ondulent au-dessus des tables pour en soutenir un éclairage précis et provoquer depuis le niveau supérieur un évènement créatif et récréatif assuré.