MoMa architecture&design

  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Novembre 2010
    (69 - Rhône)
    69004 LYON
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La famille s’est approprié son logement sans remettre en cause fondamentalement les espaces et leurs articulations. Il en émerge quelques insatisfactions, illustration des limites de l’adaptation. Ainsi, la pièce de réception est spatialement insuffisante, le bureau beaucoup trop réduit, la cuisine déconnectée de la vie de l’ensemble, les toilettes de la suite parentale dévorent de la surface utile de confort, les circulations sont immenses et inadaptées. Au-delà du programme clairement exposé, quelques objectifs nous semblent judicieux à atteindre : réserver une surface affectée à un cellier en lien direct avec la cuisine, créer une lingerie raccordée à la circulation des chambres d’enfants, offrir un vestiaire généreux dès l’entrée de l’appartement, rendre discret l’accès à la suite parentale, tout autant qu’à la zone nuit des enfants. Au résultat des premières esquisses, tous ces éléments s’articulent ergonomiquement et posent les prémisses d’une plastique séduisante. La cuisine sera ouverte sur l’espace de réception afin de fédérer leurs surfaces. Les lots techniques, tels que cellier, lingerie, vestiaire se dissimuleront avec précision à l’endroit attendu. Le salon se verra surélevé d’une marche pour coïncider avec l’altitude du balcon, dont la baie composée de deux vantaux s’effacera en coulissant derrière les doublages, pour augmenter de la terrasse, le salon. Le plafond suspendu dans la pièce principale se séparera de ses accroches verticales pour dématérialiser le volume. Le voile mural à gauche depuis l’entrée, rejoint la cuisine en positionnant avec différence, les boîtes que constituent les accès aux vestiaires, circulation de l’espace nuit, et cellier. La structure de béton banché de l’édifice traverse l’appartement par l’alignement d’une série de piliers massifs de section carrée qui seront dépouillés du moindre habillage pour contribuer par leur minimalisme à l’écriture du lieu.