MNM architectes

  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • photographies Michel Ogier
    photographies Michel Ogier
    Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.
  • Neuf 
    2013
    (22 - Côtes-d'Armor)
    11 avenue louis barthou
    35000 rennes
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Située dans un hameau, au cœur d’un ancien verger profitant d’une vue dégagée sur la campagne et la Rance, cette maison reprend, de façon contemporaine, la typologie de la longère.
    De structure mixte, la construction associe l’inertie des planchers et pignons béton à la légèreté et l’adaptabilité de l’ossature bois. Les façades principales sont traitées en métal de teinte sombre, souligné par le ton chaleureux des menuiseries bois. La vue sur la Rance n’étant possible qu’à partir d’une certaine hauteur, la maison est décollée du terrain, et l’on y accède par une terrasse en bois qui surplombe légèrement le terrain.
    Intérieurement, le rez-de-chaussée est dédié à l’espace de vie, largement ouvert sur le verger plein Sud. Au Nord, une boîte vitrée sort de la façade pour aller chercher la vue sur la vallée de la Rance. Ce petit espace en alcôve permet de loger une banquette, petit espace propice au repos et à la contemplation.
    A l’étage, un grand palier dessert les espaces de nuit : deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées. L’une des chambres reprend le dispositif de boîte projetée vers le paysage : un coin bureau y a été aménagé. Dans le futur, le palier pourra facilement être transformé en troisième chambre.
    Toutes les pièces principales sont exposées plein Sud, profitant ainsi des apports solaires passifs. Combiné à une isolation thermique importante, la maison chauffe uniquement, et très facilement, avec un petit poêle à bois.
    La maison ne dispose pas de garage, mais d’espaces de stockage : une buanderie liée à la cuisine, un grenier au-dessus de l’une des chambres et enfin, la sous-face de la maison, qui permet de ranger le bois de chauffage et les jeux d’extérieur des enfants.