Michèle BARBÉ Architecte D.P.L.G.

  • • Date de livraison : 2013
    • Département : Corse du Sud
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Nature de la mission : mission complète

    Le volume de la maison existante est d’une géométrie très simple, massive et verticale, caractéristique des villages Corses.
    La construction est constituée d’un socle massif en pierre accroché à la pente, sur 3 niveaux surplombée, au dernier niveau, par une toiture à 2 pentes et une terrasse extérieure.
    La maison est en pierre avec de petites ouvertures.

    L’articulation de l’extension avec l’existant se fait par l’intermédiaire d’un vide qui joue le rôle d’un « patio ». Cet espace de respiration entre les 2 bâtiments accentue la mise en valeur et la présence du pignon existant en pierre et de la végétation qui s’y raccroche.

    Le volume de l'extension est d’une géométrie très simple, constitué d’un soubassement qui sert de soutènement avec un minimum d’ouvertures dans la continuité de l’existant.
    Cet ensemble est surplombé par un niveau entièrement ouvert sur la nature environnante qui donne de la légèreté à l’ensemble.
    La façade mer du niveau haut est traitée sous forme d’une paroi de verre continue, prolongée par une terrasse extérieure.
  • • Date de livraison : 2013
    • Département : Corse du Sud
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Nature de la mission : mission complète

    Le volume de la maison existante est d’une géométrie très simple, massive et verticale, caractéristique des villages Corses.
    La construction est constituée d’un socle massif en pierre accroché à la pente, sur 3 niveaux surplombée, au dernier niveau, par une toiture à 2 pentes et une terrasse extérieure.
    La maison est en pierre avec de petites ouvertures.

    L’articulation de l’extension avec l’existant se fait par l’intermédiaire d’un vide qui joue le rôle d’un « patio ». Cet espace de respiration entre les 2 bâtiments accentue la mise en valeur et la présence du pignon existant en pierre et de la végétation qui s’y raccroche.

    Le volume de l'extension est d’une géométrie très simple, constitué d’un soubassement qui sert de soutènement avec un minimum d’ouvertures dans la continuité de l’existant.
    Cet ensemble est surplombé par un niveau entièrement ouvert sur la nature environnante qui donne de la légèreté à l’ensemble.
    La façade mer du niveau haut est traitée sous forme d’une paroi de verre continue, prolongée par une terrasse extérieure.
  • • Date de livraison : 2013
    • Département : Corse du Sud
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Nature de la mission : mission complète

    Le volume de la maison existante est d’une géométrie très simple, massive et verticale, caractéristique des villages Corses.
    La construction est constituée d’un socle massif en pierre accroché à la pente, sur 3 niveaux surplombée, au dernier niveau, par une toiture à 2 pentes et une terrasse extérieure.
    La maison est en pierre avec de petites ouvertures.

    L’articulation de l’extension avec l’existant se fait par l’intermédiaire d’un vide qui joue le rôle d’un « patio ». Cet espace de respiration entre les 2 bâtiments accentue la mise en valeur et la présence du pignon existant en pierre et de la végétation qui s’y raccroche.

    Le volume de l'extension est d’une géométrie très simple, constitué d’un soubassement qui sert de soutènement avec un minimum d’ouvertures dans la continuité de l’existant.
    Cet ensemble est surplombé par un niveau entièrement ouvert sur la nature environnante qui donne de la légèreté à l’ensemble.
    La façade mer du niveau haut est traitée sous forme d’une paroi de verre continue, prolongée par une terrasse extérieure.
  • • Date de livraison : 2013
    • Département : Corse du Sud
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Nature de la mission : mission complète

    Le volume de la maison existante est d’une géométrie très simple, massive et verticale, caractéristique des villages Corses.
    La construction est constituée d’un socle massif en pierre accroché à la pente, sur 3 niveaux surplombée, au dernier niveau, par une toiture à 2 pentes et une terrasse extérieure.
    La maison est en pierre avec de petites ouvertures.

    L’articulation de l’extension avec l’existant se fait par l’intermédiaire d’un vide qui joue le rôle d’un « patio ». Cet espace de respiration entre les 2 bâtiments accentue la mise en valeur et la présence du pignon existant en pierre et de la végétation qui s’y raccroche.

    Le volume de l'extension est d’une géométrie très simple, constitué d’un soubassement qui sert de soutènement avec un minimum d’ouvertures dans la continuité de l’existant.
    Cet ensemble est surplombé par un niveau entièrement ouvert sur la nature environnante qui donne de la légèreté à l’ensemble.
    La façade mer du niveau haut est traitée sous forme d’une paroi de verre continue, prolongée par une terrasse extérieure.