MGS Architectes

  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.
  • Neuf 
    Mai/Juin 2016
    (82 - Tarn-et-Garonne)
    82700 montech
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Librement inspirée de la spatialité des maisons japonaises traditionnelles cette petite maison fait partie de notre recherche sur « les petits espaces à vivre » destinés à produire des lieux intimes, complexes, évolutifs dans un contexte d’accroissement
    des coûts de la construction et du foncier, de plus grande densité de l’habitat
    et d’une plus grande «variabilité» de la famille.
    Elle est conçue pour une famille de quatre personnes, un couple et leurs deux enfants en bas âge.
    Toute la problématique consiste à faire de l’espace de distribution un espace totalement
    habitable : bibliothèque, espaces de travail, mais aussi de jeux et de convivialité.
    Il est l’épine dorsale de la maison sur laquelle s’articule les différents espaces habitables – partie jour, espaces nuit, sanitaires
    - mais également des externalités comme celles de l’entrée ou d’une extension
    éventuelle (non représentée).
    Le caractère très ouvert de la distribution
    et les vues obliques conférées par les ouvertures sur l’extérieur permettent de « dilater » l’espace.
    Les baies sont strictement fonctionnelles et répondent aux nécessités d’éclairement, d’ensoleillement et de ventilation naturelle sans être en surnombre. Les impostes ouvrantes des baies du séjour permettent une aération du logement, en toute sécurité,
    même en l’absence des occupants.
    La maison est évolutive. La création d’une unité satellite avec des chambres individuelles permet d’agrandir l’espace de vie en intégrant par exemple l’espace nuit parents à la partie jour. Cette unité satellite peut être en liaison, semi indépendance
    ou en indépendance avec le bâtiment principal selon sa destination : unité de vie pour enfants adolescents, pour parents âgées qui peuvent revenir vivre à proximité de leurs enfants ou bien hébergement pour accueil d’un gardien, d’une aide à domicile, d’un étudiant etc. Cette modularité permet de faire évoluer la maison et de l’adapter aux besoins de chaque étape de la vie.