Mathilde Cognet Architecte

  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.
  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.
  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.
  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.
  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.
  • Neuf 
    en cours
    (17 - Charente-Maritime)
    75 rue Liogier
    42100 St-Etienne
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Habitat de vacances : quand le jardin est la pièce principale

    La maison s'adosse à la limite EST du terrain afin de valoriser le jardin d'un seul tenant. La séquence d'entrée est travaillée avec un effet de resserement, ce qui amène à découvrir le jardin au dernier moment.
    A la manière du carrelet qui s'élève au dessus de l'eau, la maison regarde le jardin en prenant de la hauteur, comme pour mieux le contempler et le mettre en valeur. La différence de revêtement de façade marque une horizontalité, le porte-à-faux est affirmé, et le surplomb souligné. La maison assume sa toiture monopente et sa géométrie élancée.
    Elle joue d'un contraste entre le rez-de-chaussée et l'étage : bardage en lames de bois naturellement grisées surmontées d'un volume en enduit blanc.