MARJAN HESSAMFAR ET JOE VERONS ARCHITECTES ASSOCIES

  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.
  • Habitat 
    2015
    (33 - Gironde)
    ginko
    33300 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Bouygues Immobilier
    Le présent projet consiste en la construction d’un ensemble de 93 logements collectifs et intermédiaires sur l’ilot A1.4a, dans le quartier des Berges du Lac.
    Les 93 logements présentés s’inscrivent au cœur d’un projet à plus grande échelle de renouvellement urbain du nord de Bordeaux. Il s’agit là de proposer une image qualitative d’un quartier en cours de construction, en mettant en valeur les atouts du site.
    L’enjeu à l’échelle de l’ilot est de proposer un mode d’habiter contemporain en évitant l’étalement urbain ou à l’inverse l’effet de masse des barres, en disposant des maisonnettes sur un ensemble d’immeuble collectif.
    Ginko est un projet urbain ambitieux, qui propose de requalifier les composants usuels de la vie urbaine : la place de la voiture, des déplacements, du rapport à l’énergie collective, du tissu urbain et du rapport à la nature. L’ilot qui nous est proposé ne porte pas l’ensemble des ambitions larges et transversales du projet global à lui seul, mais il en est la transcription et l’expression au niveau local, au niveau du tissu urbain, il est le maillon d’une chaîne.
    A l’échelle de l’îlot, la partition qu’il nous faut interpréter est la suivante : juxtaposer le plus judicieusement des typologies bâties, qui usuellement sont distinctes dans l’aménagement de l’espace, l’immeuble d’habitation, les maisons en bande, de l’habitat intermédiaires, des maisons individuelles. Ce qui est recherché, ici, dans les termes de notre programme consiste alors à révéler le potentiel créatif qui existe dans le rapprochement forcé de ces typologies. Ce qui fait le charme de la ville c’est la rencontre fortuite, l’accident typologique, à l’intérieur d’un ordre global. Ici, la rencontre fortuite et l’accident créatif est consubstantiel au programme. Il est, en quelque sorte inscrit dans son code génétique, telle est l’interprétation que nous nous faisons de la question qui nous est posée.