Marie Caille [marikaï] architecte

  • • Date de livraison : premier semestre 2011
    • Ville : Champagne au Mont d'Or
    • Département : Rhône (69)
    • Maitre d'ouvrage : Nexity + HMF
    • Architectes associés : Marie Caille-Delhay + Marc Bonnet Architecte
    • Coût : 2 650 000 € HT
    • SHON : 2 163 m²
    • Nature de la mission : Conception - Etudes
    L’opération est située sur la grande rue principale de Champagne au Mont d’Or, commune limitrophe située à l’ouest de Lyon. L’accroche urbaine de sa façade sur rue marquera l’entrée du village proprement dit. Un espace paysagé au Nord inclut un cheminement piéton d’accès aux deux entrées de la construction. C’est pourquoi la conception de la résidence se présente en recto-verso. Côté village, façades ocrées et toitures en tuiles. Côté intérieur, grandes loggias et toitures terrasses végétalisées.
    Les volumes de deux étages sur rez de chaussée s’articulent en deux ailes dont l’implantation suit la pente du terrain. Les loggias des appartements d’angle creusent ces masses épaisses à l’intérieur desquelles montent les escaliers sous la verrière, reprenant ainsi une disposition typiquement lyonnaise.
  • • Date de livraison : premier semestre 2011
    • Ville : Champagne au Mont d'Or
    • Département : Rhône (69)
    • Maitre d'ouvrage : Nexity + HMF
    • Architectes associés : Marie Caille-Delhay + Marc Bonnet Architecte
    • Coût : 2 650 000 € HT
    • SHON : 2 163 m²
    • Nature de la mission : Conception - Etudes
    L’opération est située sur la grande rue principale de Champagne au Mont d’Or, commune limitrophe située à l’ouest de Lyon. L’accroche urbaine de sa façade sur rue marquera l’entrée du village proprement dit. Un espace paysagé au Nord inclut un cheminement piéton d’accès aux deux entrées de la construction. C’est pourquoi la conception de la résidence se présente en recto-verso. Côté village, façades ocrées et toitures en tuiles. Côté intérieur, grandes loggias et toitures terrasses végétalisées.
    Les volumes de deux étages sur rez de chaussée s’articulent en deux ailes dont l’implantation suit la pente du terrain. Les loggias des appartements d’angle creusent ces masses épaisses à l’intérieur desquelles montent les escaliers sous la verrière, reprenant ainsi une disposition typiquement lyonnaise.