MARIE AURELIE CHARRIER ARCHITECTE

  • Neuf 
    2015
    (22 - Côtes-d'Armor)
    22190 plerin
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    CHARRIER christophe
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet de maison individuelle "passive" prend naissance sur le mur pierre existant à l'Ouest et glisse vers l'Est, de plain-pied, discrètement caché dans la parcelle, derrière le mur. Son empreinte sur l'espace public se limite au portail protégé par le auvent.
    Le site est fortement marqué par l'élément minéral: le mur pierre et l'élément végétal: les arbres. Le traitement de la maison reprend ces thèmes avec l'utilisation du béton pour structurer la maison (soubassement, bandeaux, encreux...) et l'utilisation du bois pour habiller les façades et s'intégrer dans le paysage.
    La liaison avec le mur pierre, rue Lamennais, reste discrète. Elle se fait par un auvent, bandeau construit s'adaptant en hauteur à la géométrie variable du mur sans jamais le toucher.
    Par son implantation sur le terrain, le projet vient se glisser entre le verger et l'espace libre révélant: un espace verger/potager au Nord; un espace jardin d'agrément dégagé et fleuri au Sud.
    A l'intérieur, l'organisation est simple, claire, fonctionnelle. Les percements font entrer largement le paysage à l'intérieur, seule "décoration" des espaces sculptés par la lumière.
    Le principe "passif" s'appuie sur l'orientation de la maison pourtant pas compacte: Le Nord est relativement fermé sur le verger; alors que la façade Sud est largement vitrée, protégée par un auvent sur le jardin d'agrément. Le choix de triple vitrage différencié en fonction des façades participe au principe et profiter au maximum des apports solaires. Sa structure poteau-dalle béton/façade manteau en ossature bois participe à une élimination des ponts thermiques, à une inertie équilibrée. Les équipements techniques choisis: double flux, BEC thermodynamique au CO2...complètent le système.
    Crédit photographique: C.Charrier
  • Neuf 
    2015
    (22 - Côtes-d'Armor)
    22190 plerin
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    CHARRIER christophe
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet de maison individuelle "passive" prend naissance sur le mur pierre existant à l'Ouest et glisse vers l'Est, de plain-pied, discrètement caché dans la parcelle, derrière le mur. Son empreinte sur l'espace public se limite au portail protégé par le auvent.
    Le site est fortement marqué par l'élément minéral: le mur pierre et l'élément végétal: les arbres. Le traitement de la maison reprend ces thèmes avec l'utilisation du béton pour structurer la maison (soubassement, bandeaux, encreux...) et l'utilisation du bois pour habiller les façades et s'intégrer dans le paysage.
    La liaison avec le mur pierre, rue Lamennais, reste discrète. Elle se fait par un auvent, bandeau construit s'adaptant en hauteur à la géométrie variable du mur sans jamais le toucher.
    Par son implantation sur le terrain, le projet vient se glisser entre le verger et l'espace libre révélant: un espace verger/potager au Nord; un espace jardin d'agrément dégagé et fleuri au Sud.
    A l'intérieur, l'organisation est simple, claire, fonctionnelle. Les percements font entrer largement le paysage à l'intérieur, seule "décoration" des espaces sculptés par la lumière.
    Le principe "passif" s'appuie sur l'orientation de la maison pourtant pas compacte: Le Nord est relativement fermé sur le verger; alors que la façade Sud est largement vitrée, protégée par un auvent sur le jardin d'agrément. Le choix de triple vitrage différencié en fonction des façades participe au principe et profiter au maximum des apports solaires. Sa structure poteau-dalle béton/façade manteau en ossature bois participe à une élimination des ponts thermiques, à une inertie équilibrée. Les équipements techniques choisis: double flux, BEC thermodynamique au CO2...complètent le système.
    Crédit photographique: C.Charrier
  • Neuf 
    2015
    (22 - Côtes-d'Armor)
    22190 plerin
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    CHARRIER christophe
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet de maison individuelle "passive" prend naissance sur le mur pierre existant à l'Ouest et glisse vers l'Est, de plain-pied, discrètement caché dans la parcelle, derrière le mur. Son empreinte sur l'espace public se limite au portail protégé par le auvent.
    Le site est fortement marqué par l'élément minéral: le mur pierre et l'élément végétal: les arbres. Le traitement de la maison reprend ces thèmes avec l'utilisation du béton pour structurer la maison (soubassement, bandeaux, encreux...) et l'utilisation du bois pour habiller les façades et s'intégrer dans le paysage.
    La liaison avec le mur pierre, rue Lamennais, reste discrète. Elle se fait par un auvent, bandeau construit s'adaptant en hauteur à la géométrie variable du mur sans jamais le toucher.
    Par son implantation sur le terrain, le projet vient se glisser entre le verger et l'espace libre révélant: un espace verger/potager au Nord; un espace jardin d'agrément dégagé et fleuri au Sud.
    A l'intérieur, l'organisation est simple, claire, fonctionnelle. Les percements font entrer largement le paysage à l'intérieur, seule "décoration" des espaces sculptés par la lumière.
    Le principe "passif" s'appuie sur l'orientation de la maison pourtant pas compacte: Le Nord est relativement fermé sur le verger; alors que la façade Sud est largement vitrée, protégée par un auvent sur le jardin d'agrément. Le choix de triple vitrage différencié en fonction des façades participe au principe et profiter au maximum des apports solaires. Sa structure poteau-dalle béton/façade manteau en ossature bois participe à une élimination des ponts thermiques, à une inertie équilibrée. Les équipements techniques choisis: double flux, BEC thermodynamique au CO2...complètent le système.
    Crédit photographique: C.Charrier
  • Neuf 
    2015
    (22 - Côtes-d'Armor)
    22190 plerin
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    CHARRIER christophe
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet de maison individuelle "passive" prend naissance sur le mur pierre existant à l'Ouest et glisse vers l'Est, de plain-pied, discrètement caché dans la parcelle, derrière le mur. Son empreinte sur l'espace public se limite au portail protégé par le auvent.
    Le site est fortement marqué par l'élément minéral: le mur pierre et l'élément végétal: les arbres. Le traitement de la maison reprend ces thèmes avec l'utilisation du béton pour structurer la maison (soubassement, bandeaux, encreux...) et l'utilisation du bois pour habiller les façades et s'intégrer dans le paysage.
    La liaison avec le mur pierre, rue Lamennais, reste discrète. Elle se fait par un auvent, bandeau construit s'adaptant en hauteur à la géométrie variable du mur sans jamais le toucher.
    Par son implantation sur le terrain, le projet vient se glisser entre le verger et l'espace libre révélant: un espace verger/potager au Nord; un espace jardin d'agrément dégagé et fleuri au Sud.
    A l'intérieur, l'organisation est simple, claire, fonctionnelle. Les percements font entrer largement le paysage à l'intérieur, seule "décoration" des espaces sculptés par la lumière.
    Le principe "passif" s'appuie sur l'orientation de la maison pourtant pas compacte: Le Nord est relativement fermé sur le verger; alors que la façade Sud est largement vitrée, protégée par un auvent sur le jardin d'agrément. Le choix de triple vitrage différencié en fonction des façades participe au principe et profiter au maximum des apports solaires. Sa structure poteau-dalle béton/façade manteau en ossature bois participe à une élimination des ponts thermiques, à une inertie équilibrée. Les équipements techniques choisis: double flux, BEC thermodynamique au CO2...complètent le système.
    Crédit photographique: C.Charrier