MARC MIMRAM

  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.
  • • Date de livraison : MARS 2004
    • Ville : ENTRE STRASBOURG ET KEHL (Allemagne)
    • Département : 67
    • Maitre d'ouvrage : Ville de Kehl en coopération avec la Communauté Urbaine de Strasbourg
    • Coût : 15 000 000 d'euros ht
    • Nature de la mission : Construction d'une passerelle piétons/cyclistes

    Le fleuve ne peut être vu comme une césure à franchir de manière abstraite, c’est aussi la matrice de cette géographie qui fonde le lieu, lui donne vie, lui donne sens.
    Voilà pourquoi nous avons également voulu nous inscrire dans la logique du fleuve.
    Le projet se veut être à la rencontre de ces deux ancrages, sur les berges du fleuve, et au-delà, au-dessus de la digue, au long de la promenade circulaire.
    Ainsi le pont est double et ce dédoublement multiplie les parcours, offre un point de rencontre en balcon au cœur du fleuve, et permet de reprendre une autre direction vers la promenade haute où bien à contrario de rejoindre la berge.
    Le fleuve et le pont dialoguent grâce à cette légèreté apparente du franchissement et au jeu des courbes qu’il offre sur l’horizon.
    La passerelle doit être dans ce paysage ouvert sur le ciel une intersection de fines lignes de structure offrant une multiplicité de promenade et de rencontre avec le Rhin.
    Profitons de cette opportunité en inscrivant de manière pérenne, le franchissement dans la symbolique de cette réunion délicate, attentive au fleuve qui la fonde.