Luc Demolombe Architecte

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.

  • • Date de livraison : Décembre 2006
    • Ville : Chaudes Aigues
    • Département : Cantal
    • Maitre d'ouvrage : SEM Thermale de Chaude Aigues
    • Coût : 6 000 000 €
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre

    La station des eaux la plus chaude d’Europe (82°)
    Une station thermale se doit de révéler ses eaux et leurs bienfaits.
    Le projet se présente comme une véritable mise en scène des eaux chaudes sous toutes leurs formes : fontaine, chutes, vapeurs chaudes, retenue, plans d’eaux, jardins aquatiques. De sa toiture jusqu’au fond du cours du Remontalou, les thermes et leur abords révèleront les eaux.
    Le choix des matériaux :
    Les matériaux naturels participent à la Haute Qualité Environnementale du projet : la pierre, le bois et l’eau.
    Le réemploi de la lauze en couverture, de la pierre dans les maçonneries et en vêture ne sont pas des archaïsmes mais bien au contraire une approche moderne nouvelle de la qualité environnementale.
    La charpente bois arborescente et le lattage bois de son plafond acoustique seront une des curiosités de Chaudes Aigues.
    La véranda monumentale :Les bassins ouvrent sur la grande verrière Sud qui capte largement la lumière et la meilleure vue sur le paysage naturel et bucolique.
    Originalités techniques du projet :
    Géothermie, « toitures d’eaux », scénographies des eaux chaudes, interprétation des traditions constructives du Cantal, une structure arborescente inédite.