Luc Demolombe Architecte

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.

  • • Date de livraison : Ouverture chantier Septembre 2008
    • Ville : Agde
    • Département : Hérault
    • Maitre d'ouvrage : Communauté de Communes HERAULT MEDITERRANEE
    • Coût : 11 000 000 €
    • SHON : 6025 m2
    • Nature de la mission : Mission complète de maîtrise d’œuvre Mandataire lauréat

    C’est pour parvenir à ces adaptabilités climatiques que le bâtiment a pris vie en devenant partie mobile et que sa géométrie est devenue variable comme l’est celle d’un organisme vivant.
    C’et en ce sens qu’il s’agit d’une architecture organique conçue pour tenir tête aux caprices climatiques et adaptés aux conditions extrêmes.

    Dès lors il n’y aura à s’étonner que sa forme soit largement liée à des conditions aérodynamiques et qu’elle puisse nous faire penser à celle d’un oiseau, d’un insecte, d’un poisson volant, d’une rate, d’une carapace de crustacé ou à la légèreté des structures bois sur lesquelles étaient tendues les membranes du fuselage et des ailes de nos premiers aéroplanes.
    L’ouvrage s’ouvre ou s referme au grès des vents, des températures ou des précipitations.

    La légèreté de sa couverture pourrait être apparentée aux voilures de wind-surf.

    La toiture essentiellement transparente est couverte de coussins d’air transparents et isolants en tétra fluro éthylène matériau expérimenté en recherche spatiale, qui fonctionnent comme de véritables capteurs solaires passifs.