Lautrefabrique Architectes

  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret
  • Accueil du public 
    2012
    (999 - Étranger)
    285 chemin de la Galicière
    38160 CHATTE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Patchi LLC
    … ville : dubaï, émirats arabes unis
    … superficie : 380 m²
    … photographe : luc boegly

    Situé au rez de chaussée du Dubaï Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète – 54 millions de visiteurs en 2012 – le magasin Patchi, conçu dès 2008 par lautrefabrique s’est offert une complète transformation à l’image de la nouvelle identité de la marque, leader sur le marché du chocolat-cadeau-haut de gamme au Moyen Orient.
    En 2010, un local vacant jouxte la boutique. L’extension devient possible. Le projet dès lors envisageable n’en comporte pas moins plusieurs difficultés : il s’agit d’assembler deux éléments en tous points distincts-tant par leur volume que par leur état-pour n’en recréer qu’un seul, « sans raccord » et deux fois plus grand. (380 m2) Planter un nouveau décor, luxueux et théâtral, en écho au nouveau slogan de la marque : ”Patchi, chocolate gifts destination”. Le tout à distance et en deux tranches de travaux, qui n’ont lieu que la nuit, afin de ne jamais interrompre la vente. (546 clients par jour. Ouverture plus de 12 h sur 24 et jusqu’à 24 h sur 24 les jours fériés.) Une gageure. Neuf mois d’études, quatre mois de chantier.
    lautrefabrique conçoit depuis près d’une dizaine d’années les boutiques Patchi et met en scène son concept : chocolat-bijou, décoré, habillé, présenté façon orfèvre dans une multitude d’écrins organisés en univers distincts : cave à chocolat, nouvelle collection, cadeaux de mariage, naissance, arts de la table… Demeurant fidèle à des standards luxueux mais nouvel étendard de la marque, le flagship doit en outre répondre à l’esprit de shopping-promenade propre au Dubaï Mall ou il se situe, face aux portes qui, en quelques pas mènent aux célèbres Fontaines de la Burj Dubaï.
    Sans pour autant tout refaire de fond en comble, il faut impérativement faire oublier qu’il y avait ici deux magasins. La réunion des deux volumes créant un linéaire de 30 m, lautrefabrique imagine une grande vitrine transparente que ponctue un carré noir géant de 4,5 m sur 4,5 m, enseigne lumineuse du célèbre chocolatier, flanquée de deux enseignes drapeaux qui matérialisent les entrées. Ce point focal est une astuce pour dissimuler joints et colonnes et masquer une des structures béton du centre commercial. Mais l’unité ainsi créée doit aussi se prolonger à l’intérieur ou le vocabulaire de la première mouture est conservé et astucieusement décliné sur les murs, les plafonds et le sol.
    Des courbes apparaissent. En retombeés de plafonds aux formes rassurantes et qui adoucissent les linéaires. En tour cylindrique qui développe un astucieux présentoir entièrement repensé aux mesures exactes de la nouvelle gamme 2012 de barres chocolatées. Tout près, dans un accord parfait, un spectaculaire écrin d’ébène offre ses courbes brunes aux jolies boîtes de la marque. Partout, en animations lumineuses, des gorges RVB courent autour des éléments cylindriques. Un système judicieux d’étagères en porte-à-faux pleines ou vitrées et des murs de tiroirs alternent à la verticale et à l’horizontale tandis que de hautes cloisons ajourées modulent le volume agrandi, tout en conservant les vertus de la transparence. Non loin de là, entre rayonnages immaculés et parois arrondies, un paisible espace salon accueille le client encore indécis…Quant au sol, acteur non moins essentiel de cette élégante opération d’unification, il a été traité au moyen d’un carrelage ultra mince (3 mm d’épaisseur) autorisant un calepinage soigné.
    Verre rétro-laqué noir ou blanc, brun d’ébène, vert anis nouvelle version… Les dizaines de milliers de références Patchi trônent désormais dans un somptueux coffret. Comme par enchantement mais en composant avec les écueils inévitables d’un chantier à distance, la nouvelle boutique ne fait bien qu’une. Partout ou se porte le regard, l’architecture, les matériaux et les couleurs jouent harmonieusement la partition-maison d’un parcours élégant et gourmand.

    Marie Mazeau Ferret