Laus architectes

  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.
  • Lieu de travail 
    2014
    (44 - Loire-Atlantique)
    8, rue des fontenelles
    44140 Le Bignon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Usine, bureaux et vestiaires

    L’usine de chaudronnerie (CTN) est construite au Bignon, Z.A. des Fontenelles, zone en cours d’urbanisation de type tertiaire et industriel. L’usine est enchassée dans un terrain à forte déclivité. Le projet est composé de quatre travées parallèles à la rue des fontenelles. La première d’entre-elles faisant front de rue à l’ouest, est occupée pour moitié par les bureaux sur deux niveaux, et pour moitié par des locaux de stockage ou techniques.

    L’ambition est de proposer un volume clair, extensible, qui rejette ses zones d’accès et de service sur ses limites latérales, afin de proposer un front de rue végétalisé. Cette stratégie permet une extension de l’usine vers le fond de parcelle, qui sera la continuation du principe d’installation déjà posé.

    L’impact de l’usine est atténué sur tout son pourtour par un bandeau translucide réglé sur le gabarit des bureaux. Celui-ci, doublé de skydomes, offre aux ateliers une généreuse lumière naturelle. L’entrée du bâtiment est clairement identifiée par un creux jaune dans le volume de métal ondulé anthracite.

    Les bureaux sur deux niveaux sont traversants : ils ont vue et prise de lumière sur la rue à l’ouest, mais aussi sur les ateliers, de sorte que le lien entre bureaux d’études, administration et ouvrier se ressente continuellement. Le savoir faire des soudeurs et leurs ouvrages est valorisé.