L'ATELIER MEURICE

  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.
  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.
  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.
  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.
  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.
  • Habitat 
    2013
    (92 - Hauts-de-Seine)
    Avenue Pasteur
    92430 MARNES-LA-COQUETTE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    IMMOBILIERE 3F
    Le projet s’inscrit dans un contexte fortement végétal, en limite du
    domaine national de Saint-Cloud. Le site, enclavé entre les voies SNCF et
    l’autoroute A13, comporte des contraintes spatiales extrêmement fortes,
    acoustiques et de qualité de l’air. L’orientation sud se trouve côté autoroute.
    Nous créons, côté autoroute, un ensemble continu de logements individuels
    superposés en rez-de-chaussée et duplex en étage. L’ensemble sud des
    bâtiments forme un U étiré qui définit une zone protégée acoustiquement
    de l’autoroute A13.
    Au sein de la zone protégée sont placées des maisons groupées en rez-dechaussée
    et combles.
    Tous les accès aux logements se font par la zone protégée entièrement
    piétonne et paysagée. Les accès se font au rez-de-chaussée par un jardin
    privatif et à l’étage par un balcon privatif, accessible depuis un escalier
    extérieur.
    Les pièces de service sont des espaces « tampons » protégeant des
    nuisances de l’autoroute, alors que les pièces principales viennent en
    redents pour trouver des orientations diverses, est, ouest, nord-ouest. Côté
    autoroute, au sud, des boîtes vitrées latéralement forment des loggias
    acoustiques suspendues à l’étage. Ce principe de loggias acoustiques
    permet de prendre l’ensoleillement du sud et de créer pour les logements
    des prolongements extérieurs végétalisés.