L'ATELIER MEURICE

  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.
  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.
  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.
  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.
  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.
  • Habitat 
    2012
    (95 - Val-d'Oise)
    Route de Margency
    95600 EAUBONNE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    P. Lépinay
    Maître d’ouvrage :
    OPIEVOY
    Cette opération composée de deux bâtiments de logements sociaux
    se situe à l’interface entre un tissu pavillonnaire à l’ouest et un grand
    ensemble de logements à l’est. Les principales problématiques urbaines
    ont été de créer une transparence et une liaison urbaine entre le parc
    central du grand ensemble et les équipements du tissu pavillonnaire.
    L’objectif du projet était de désenclaver l’opération, d’atténuer l’effet
    d’isolement et de qualifier l’ensemble du site avec un projet cassant les
    effets de « murailles » des barres et des pignons aveugles. Il a donc été
    mis en place un premier plan bâti de hauteur intermédiaire opérant une
    transition entre le tissu pavillonnaire et le grand ensemble.
    Il est essentiel de créer une architecture douce et raisonnée pour respecter
    les habitants, ce projet faisant partie d’un grand ensemble de logements
    existants depuis des décennies. L’architecture contemporaine des
    logements s’intègre avec une certaine simplicité dans les échelles, les
    formes et les matériaux. L’accent est mis sur la qualité des parcours dans
    des espaces publics très aérés et végétalisés.
    Les parties communes sont toujours ouvertes ou vitrées et offrent des vues
    sur le loitain. L’ensemble des logements est traversant et offre plusieurs
    orientations. L’ouverture de nombreuses pièces de vie sur les balcons
    et terrasses crée des continuités visuelles vers l’extérieur. Les aspects
    fonctionnels des appartements sont particulièrement étudiés pour
    satisfaire le mode de vie des habitants. Les cuisines sont spacieuses et
    peuvent être fermées. De simples portes le long des façades, entre cuisine
    et séjour ou chambre et séjour, permettent une évolution du mode de vie
    et augmentent la sensation d’espace des appartements.
    L’identité architecturale de ce projet reflète notre volonté d’intégrer ces
    deux nouveaux bâtiments dans un site existant, de privilégier des espaces
    de communication et de créer un nouvel ensemble urbain unifié.