KARST architecture

  • établissement public 
    Mise en accessibilité 
    concours
    (56 - Morbihan)
    56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Commune de Saint-Gildas-de-Rhuys
    Le bâtiment abritant actuellement le bureau du port, construit en 1984, traduit à son échelle modeste, accroché à la falaise d’un site spectaculaire, des choix architecturaux que nous ne souhaitons pas effacer, mais intégrer harmonieusement dans notre intervention.

    Nous proposons de prolonger la volumétrie actuelle tout en maintenant et en accentuant un des biais de la façade sur port. Le résultat est une volumétrie à double effet : elle évoque, vue de la terre (parking et village), la masse familière d’une longère, alors que vue du port et de la mer, elle présente un volume élancé, contemporain, une allure maritime.

    L’ensemble du volume final sera recouvert d’un enduit sombre pigmenté dans la masse par sable d’ardoises de réemploi, issue de débris concassés. Nous cherchons ainsi à donner un caractère unitaire au bâti, en accord avec un des matériaux les plus habituels de la côte, l’ardoise des toitures. Le résultat minéral, de nuance sombre, évoque aussi les masses des falaises granitiques humides ainsi que les sables noirs des plages voisines. L’enduit, à finition grattée, laissera la place, autour des menuiseries, à des encadrements en béton teinté dans la masse de la même manière, à finition bouchardée, interprétation contemporaine des embrasures traditionnelles en pierre apparente. La fenêtre d’angle, à l’emplacement du bureau de l’employé du port, crée une saillie dont le but est de fournir une protection solaire supplémentaire au plan de travail intérieur. Ce cadre sera réalisé avec le même béton teinté que le reste des encadrements des menuiseries, dont il se démarquera par une finition poncée. Le toit demeure en ardoises naturelles, avec crochets pré patinés noirs et gouttière nantaise en zinc également pré patiné noir.

    Dans la conception de l’intérieur, le poste de travail a été l’objet d’une attention particulière. Nous pensons proposer le meilleur compromis de confort, entre angle de vue et protection solaire. L’ombre crée par la saille du cadre en béton sera complété par des stores textiles verticaux intérieurs, apportant un supplément de commodité et, vu de l’extérieur, une touche discrète de couleur.
  • établissement public 
    Mise en accessibilité 
    concours
    (56 - Morbihan)
    56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Commune de Saint-Gildas-de-Rhuys
    Le bâtiment abritant actuellement le bureau du port, construit en 1984, traduit à son échelle modeste, accroché à la falaise d’un site spectaculaire, des choix architecturaux que nous ne souhaitons pas effacer, mais intégrer harmonieusement dans notre intervention.

    Nous proposons de prolonger la volumétrie actuelle tout en maintenant et en accentuant un des biais de la façade sur port. Le résultat est une volumétrie à double effet : elle évoque, vue de la terre (parking et village), la masse familière d’une longère, alors que vue du port et de la mer, elle présente un volume élancé, contemporain, une allure maritime.

    L’ensemble du volume final sera recouvert d’un enduit sombre pigmenté dans la masse par sable d’ardoises de réemploi, issue de débris concassés. Nous cherchons ainsi à donner un caractère unitaire au bâti, en accord avec un des matériaux les plus habituels de la côte, l’ardoise des toitures. Le résultat minéral, de nuance sombre, évoque aussi les masses des falaises granitiques humides ainsi que les sables noirs des plages voisines. L’enduit, à finition grattée, laissera la place, autour des menuiseries, à des encadrements en béton teinté dans la masse de la même manière, à finition bouchardée, interprétation contemporaine des embrasures traditionnelles en pierre apparente. La fenêtre d’angle, à l’emplacement du bureau de l’employé du port, crée une saillie dont le but est de fournir une protection solaire supplémentaire au plan de travail intérieur. Ce cadre sera réalisé avec le même béton teinté que le reste des encadrements des menuiseries, dont il se démarquera par une finition poncée. Le toit demeure en ardoises naturelles, avec crochets pré patinés noirs et gouttière nantaise en zinc également pré patiné noir.

    Dans la conception de l’intérieur, le poste de travail a été l’objet d’une attention particulière. Nous pensons proposer le meilleur compromis de confort, entre angle de vue et protection solaire. L’ombre crée par la saille du cadre en béton sera complété par des stores textiles verticaux intérieurs, apportant un supplément de commodité et, vu de l’extérieur, une touche discrète de couleur.
  • établissement public 
    Mise en accessibilité 
    concours
    (56 - Morbihan)
    56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Commune de Saint-Gildas-de-Rhuys
    Le bâtiment abritant actuellement le bureau du port, construit en 1984, traduit à son échelle modeste, accroché à la falaise d’un site spectaculaire, des choix architecturaux que nous ne souhaitons pas effacer, mais intégrer harmonieusement dans notre intervention.

    Nous proposons de prolonger la volumétrie actuelle tout en maintenant et en accentuant un des biais de la façade sur port. Le résultat est une volumétrie à double effet : elle évoque, vue de la terre (parking et village), la masse familière d’une longère, alors que vue du port et de la mer, elle présente un volume élancé, contemporain, une allure maritime.

    L’ensemble du volume final sera recouvert d’un enduit sombre pigmenté dans la masse par sable d’ardoises de réemploi, issue de débris concassés. Nous cherchons ainsi à donner un caractère unitaire au bâti, en accord avec un des matériaux les plus habituels de la côte, l’ardoise des toitures. Le résultat minéral, de nuance sombre, évoque aussi les masses des falaises granitiques humides ainsi que les sables noirs des plages voisines. L’enduit, à finition grattée, laissera la place, autour des menuiseries, à des encadrements en béton teinté dans la masse de la même manière, à finition bouchardée, interprétation contemporaine des embrasures traditionnelles en pierre apparente. La fenêtre d’angle, à l’emplacement du bureau de l’employé du port, crée une saillie dont le but est de fournir une protection solaire supplémentaire au plan de travail intérieur. Ce cadre sera réalisé avec le même béton teinté que le reste des encadrements des menuiseries, dont il se démarquera par une finition poncée. Le toit demeure en ardoises naturelles, avec crochets pré patinés noirs et gouttière nantaise en zinc également pré patiné noir.

    Dans la conception de l’intérieur, le poste de travail a été l’objet d’une attention particulière. Nous pensons proposer le meilleur compromis de confort, entre angle de vue et protection solaire. L’ombre crée par la saille du cadre en béton sera complété par des stores textiles verticaux intérieurs, apportant un supplément de commodité et, vu de l’extérieur, une touche discrète de couleur.
  • établissement public 
    Mise en accessibilité 
    concours
    (56 - Morbihan)
    56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Commune de Saint-Gildas-de-Rhuys
    Le bâtiment abritant actuellement le bureau du port, construit en 1984, traduit à son échelle modeste, accroché à la falaise d’un site spectaculaire, des choix architecturaux que nous ne souhaitons pas effacer, mais intégrer harmonieusement dans notre intervention.

    Nous proposons de prolonger la volumétrie actuelle tout en maintenant et en accentuant un des biais de la façade sur port. Le résultat est une volumétrie à double effet : elle évoque, vue de la terre (parking et village), la masse familière d’une longère, alors que vue du port et de la mer, elle présente un volume élancé, contemporain, une allure maritime.

    L’ensemble du volume final sera recouvert d’un enduit sombre pigmenté dans la masse par sable d’ardoises de réemploi, issue de débris concassés. Nous cherchons ainsi à donner un caractère unitaire au bâti, en accord avec un des matériaux les plus habituels de la côte, l’ardoise des toitures. Le résultat minéral, de nuance sombre, évoque aussi les masses des falaises granitiques humides ainsi que les sables noirs des plages voisines. L’enduit, à finition grattée, laissera la place, autour des menuiseries, à des encadrements en béton teinté dans la masse de la même manière, à finition bouchardée, interprétation contemporaine des embrasures traditionnelles en pierre apparente. La fenêtre d’angle, à l’emplacement du bureau de l’employé du port, crée une saillie dont le but est de fournir une protection solaire supplémentaire au plan de travail intérieur. Ce cadre sera réalisé avec le même béton teinté que le reste des encadrements des menuiseries, dont il se démarquera par une finition poncée. Le toit demeure en ardoises naturelles, avec crochets pré patinés noirs et gouttière nantaise en zinc également pré patiné noir.

    Dans la conception de l’intérieur, le poste de travail a été l’objet d’une attention particulière. Nous pensons proposer le meilleur compromis de confort, entre angle de vue et protection solaire. L’ombre crée par la saille du cadre en béton sera complété par des stores textiles verticaux intérieurs, apportant un supplément de commodité et, vu de l’extérieur, une touche discrète de couleur.
  • établissement public 
    Mise en accessibilité 
    concours
    (56 - Morbihan)
    56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Commune de Saint-Gildas-de-Rhuys
    Le bâtiment abritant actuellement le bureau du port, construit en 1984, traduit à son échelle modeste, accroché à la falaise d’un site spectaculaire, des choix architecturaux que nous ne souhaitons pas effacer, mais intégrer harmonieusement dans notre intervention.

    Nous proposons de prolonger la volumétrie actuelle tout en maintenant et en accentuant un des biais de la façade sur port. Le résultat est une volumétrie à double effet : elle évoque, vue de la terre (parking et village), la masse familière d’une longère, alors que vue du port et de la mer, elle présente un volume élancé, contemporain, une allure maritime.

    L’ensemble du volume final sera recouvert d’un enduit sombre pigmenté dans la masse par sable d’ardoises de réemploi, issue de débris concassés. Nous cherchons ainsi à donner un caractère unitaire au bâti, en accord avec un des matériaux les plus habituels de la côte, l’ardoise des toitures. Le résultat minéral, de nuance sombre, évoque aussi les masses des falaises granitiques humides ainsi que les sables noirs des plages voisines. L’enduit, à finition grattée, laissera la place, autour des menuiseries, à des encadrements en béton teinté dans la masse de la même manière, à finition bouchardée, interprétation contemporaine des embrasures traditionnelles en pierre apparente. La fenêtre d’angle, à l’emplacement du bureau de l’employé du port, crée une saillie dont le but est de fournir une protection solaire supplémentaire au plan de travail intérieur. Ce cadre sera réalisé avec le même béton teinté que le reste des encadrements des menuiseries, dont il se démarquera par une finition poncée. Le toit demeure en ardoises naturelles, avec crochets pré patinés noirs et gouttière nantaise en zinc également pré patiné noir.

    Dans la conception de l’intérieur, le poste de travail a été l’objet d’une attention particulière. Nous pensons proposer le meilleur compromis de confort, entre angle de vue et protection solaire. L’ombre crée par la saille du cadre en béton sera complété par des stores textiles verticaux intérieurs, apportant un supplément de commodité et, vu de l’extérieur, une touche discrète de couleur.