JORGE LOPEZ

  • Rénovation et rénovation thermique 
    NOVEMBRE 2013
    (71 - Saône-et-Loire)
    Saint Martin du Tartre
    71460 Saint Martin du Tartre
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Thomas LONGIN, Jimmy MARC, Philippe VATHONNE
    Maître d’ouvrage :
    PRIVE
    Un prieuré des XII et XIII ème siècle en ruine. Des ruines de murs en pierre à conserver et consolider.
    Une maison de famille en résidence secondaire à aménager.
    Comment redonner vie à un patrimoine séculaire ?
    Quelle intervention contemporaine dans le respect de l’architecture originelle ?
    Comment rendre convivial et contemporain le mode d’habiter d’une bâtisse du XII ème siècle ?
    Tous les éléments remarquables (murs en pierre, pigeonnier, fenêtres cintrées, niches…) sont conservés, consolidés et mis en valeur.
    L’insertion dans la ruine d’une structure autonome légère constituée de bois et de verre apporte un aspect contemporain, léger et lumineux en contraste avec une architecture ancienne et massive de manière à mettre en valeur le caractère noble de cette dernière.
    L’aménagement se fait sur 4 niveaux autour d’un escalier, point de rencontre et cœur du projet, distribuant chaque espace.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    NOVEMBRE 2013
    (71 - Saône-et-Loire)
    Saint Martin du Tartre
    71460 Saint Martin du Tartre
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Thomas LONGIN, Jimmy MARC, Philippe VATHONNE
    Maître d’ouvrage :
    PRIVE
    Un prieuré des XII et XIII ème siècle en ruine. Des ruines de murs en pierre à conserver et consolider.
    Une maison de famille en résidence secondaire à aménager.
    Comment redonner vie à un patrimoine séculaire ?
    Quelle intervention contemporaine dans le respect de l’architecture originelle ?
    Comment rendre convivial et contemporain le mode d’habiter d’une bâtisse du XII ème siècle ?
    Tous les éléments remarquables (murs en pierre, pigeonnier, fenêtres cintrées, niches…) sont conservés, consolidés et mis en valeur.
    L’insertion dans la ruine d’une structure autonome légère constituée de bois et de verre apporte un aspect contemporain, léger et lumineux en contraste avec une architecture ancienne et massive de manière à mettre en valeur le caractère noble de cette dernière.
    L’aménagement se fait sur 4 niveaux autour d’un escalier, point de rencontre et cœur du projet, distribuant chaque espace.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    NOVEMBRE 2013
    (71 - Saône-et-Loire)
    Saint Martin du Tartre
    71460 Saint Martin du Tartre
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Thomas LONGIN, Jimmy MARC, Philippe VATHONNE
    Maître d’ouvrage :
    PRIVE
    Un prieuré des XII et XIII ème siècle en ruine. Des ruines de murs en pierre à conserver et consolider.
    Une maison de famille en résidence secondaire à aménager.
    Comment redonner vie à un patrimoine séculaire ?
    Quelle intervention contemporaine dans le respect de l’architecture originelle ?
    Comment rendre convivial et contemporain le mode d’habiter d’une bâtisse du XII ème siècle ?
    Tous les éléments remarquables (murs en pierre, pigeonnier, fenêtres cintrées, niches…) sont conservés, consolidés et mis en valeur.
    L’insertion dans la ruine d’une structure autonome légère constituée de bois et de verre apporte un aspect contemporain, léger et lumineux en contraste avec une architecture ancienne et massive de manière à mettre en valeur le caractère noble de cette dernière.
    L’aménagement se fait sur 4 niveaux autour d’un escalier, point de rencontre et cœur du projet, distribuant chaque espace.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    NOVEMBRE 2013
    (71 - Saône-et-Loire)
    Saint Martin du Tartre
    71460 Saint Martin du Tartre
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Thomas LONGIN, Jimmy MARC, Philippe VATHONNE
    Maître d’ouvrage :
    PRIVE
    Un prieuré des XII et XIII ème siècle en ruine. Des ruines de murs en pierre à conserver et consolider.
    Une maison de famille en résidence secondaire à aménager.
    Comment redonner vie à un patrimoine séculaire ?
    Quelle intervention contemporaine dans le respect de l’architecture originelle ?
    Comment rendre convivial et contemporain le mode d’habiter d’une bâtisse du XII ème siècle ?
    Tous les éléments remarquables (murs en pierre, pigeonnier, fenêtres cintrées, niches…) sont conservés, consolidés et mis en valeur.
    L’insertion dans la ruine d’une structure autonome légère constituée de bois et de verre apporte un aspect contemporain, léger et lumineux en contraste avec une architecture ancienne et massive de manière à mettre en valeur le caractère noble de cette dernière.
    L’aménagement se fait sur 4 niveaux autour d’un escalier, point de rencontre et cœur du projet, distribuant chaque espace.