HELLIN - SEBBAG architectes associés

  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Rue des Droits de l'Homme à Montpellier (34)
    • Maitre d'ouvrage : Centre National de la Fonction Publique Territoriale
    • Coût : 2.44 m€ TTC / HON : 2 826 m²
    • Programme :
    -80 Chambres pour les stagiaires de l'Ecole National d'Application des Cadres Territoriaux
    -Locaux communs

    NOTE D'INTENTION

    Le bâtiment est situé à Port Marianne, nouveau quartier de Montpellier , et plus particulièrement dans la ZAC des Consuls de Mer définie par son concepteur, Rob Krier , comme “un quartier de maisons de ville ponctué de places , lieu des services et des monuments “ .
    Afin de respecter ce concept malgré la particularité d’un programme de type hôtelier , nous avons découpé le bâtiment en plots , reliés par les circulations horizontales vitrées, qui permettent , depuis la rue, des vues sur le cœur d’îlot.

    L’angle évidé , dont les brises soleil circulaires dessinent un patio luxuriant et signalent l’entrée de la résidence , affirme quant à lui le caractère public du bâtiment sur le carrefour .
    L’espace vertical du patio qui se prolonge à l’intérieur du hall et crée la surprise ne cache pas sa référence aux bons hôtels des années 30.
    En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.

    Ce projet allie les valeurs de la ville traditionnelle, imposées ici , (alignement sur rue, fenêtres verticales ...) aux principaux acquis de la modernité ( “socle” vitré, transparences contrôlées entre rue et jardin intérieur , fluidité du plan du R.d.C ...)


    - les plots réalisés en panneaux préfabriqués de béton poli , sont marqués par la transparence des circulations horizontales et du socle (légende photo 3 plots)

    -La circulation principale du rez-de-chaussée, entre le jardin du cœur d’ilôt et les salles de réunion.
    -Une des salles-à-manger
    -Le patio d’entrée
    -le hall en triple hauteur
    -prouesse technique des poutres préfabriquées en béton blanc tangeantes au poteau.



    -En attique, un portique sert d’ombrière aux terrasses individuelles, et redonne à la composition l’unité indispensable à la résidence.