GRAAL ARCHITECTURE

  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.
  • Accueil du public 
    Lieu de travail 
    octobre 2018
    (91 - Essonne)
    Chateau de Gillevoisin
    91510 Janville-sur-Juine
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    EPNAK
    Situé dans un site classé de plusieurs dizaines d’hectares, la création de la ferme pédagogique de Gillevoisin reflète une prise de position sur la manière de transformer un simple bâtiment en outil pédagogique au service du traitement des troubles psychiques. Le principe retenu consiste à travailler à partir de l’archétype de la ferme comme moteur sensorielle et imaginaire. Elle déploie une architecture contemporaine qui puise des références dans son contexte local.
    L’uniformité de l’ensemble et le traitement de l’enveloppe permet d’identifier le bâtiment comme une masse de bois émergeant du sol. Sans calepinage précis elle devient par sa nature une image très puissante dans son contexte. Cette masse est par la suite creusée à la fois pour permettre un fin dialogue avec son environnement proche et permettre la mise en place plusieurs types d’appropriations. Quelque chose de semblable à ce qui arrive quand, dans une valise, on introduit plus de vêtements que possible : l’enveloppe se déforme et la surface entre en tension. Afin d’instaurer un dialogue tout en gardant son indépendance, l’enveloppe du bâtiment est composé par un bardage bois en clins non délignés en mélèze qui contraste avec des panneaux CTBX en bouleau pour le traitement des creux.