GIRARD ARCHITECTURE

  • • Date de livraison :
    • Ville :
    • Département :
    • Maitre d'ouvrage :
    • Architectes associés :
    • Coût :
    • SHON :
    • Nature de la mission :

    Le terrain présente un dénivelé accentué par un talus donnant sur la rue.

    Le parti architectural est d'entrer de plain pied dans la maison depuis la rue. Un escalier intérieur donne ensuite accès au rez-de-jardin, 3 m plus haut. L'étage des chambres constitue un 2ème niveau sur l'arrière sans apparaître sur l'avant (afin de conserver une façade principale à « taille humaine »).

    Le règlement d'urbanisme annonçant peu de contraintes au sujet des formes architecturales, la maison développe donc des propres formes libres de tout archétype ou modèle habituel.
  • • Date de livraison :
    • Ville :
    • Département :
    • Maitre d'ouvrage :
    • Architectes associés :
    • Coût :
    • SHON :
    • Nature de la mission :

    Le terrain présente un dénivelé accentué par un talus donnant sur la rue.

    Le parti architectural est d'entrer de plain pied dans la maison depuis la rue. Un escalier intérieur donne ensuite accès au rez-de-jardin, 3 m plus haut. L'étage des chambres constitue un 2ème niveau sur l'arrière sans apparaître sur l'avant (afin de conserver une façade principale à « taille humaine »).

    Le règlement d'urbanisme annonçant peu de contraintes au sujet des formes architecturales, la maison développe donc des propres formes libres de tout archétype ou modèle habituel.
  • • Date de livraison :
    • Ville :
    • Département :
    • Maitre d'ouvrage :
    • Architectes associés :
    • Coût :
    • SHON :
    • Nature de la mission :

    Le terrain présente un dénivelé accentué par un talus donnant sur la rue.

    Le parti architectural est d'entrer de plain pied dans la maison depuis la rue. Un escalier intérieur donne ensuite accès au rez-de-jardin, 3 m plus haut. L'étage des chambres constitue un 2ème niveau sur l'arrière sans apparaître sur l'avant (afin de conserver une façade principale à « taille humaine »).

    Le règlement d'urbanisme annonçant peu de contraintes au sujet des formes architecturales, la maison développe donc des propres formes libres de tout archétype ou modèle habituel.