GFC

  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.
  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.
  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.
  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.
  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.
  • Neuf 
    Septembre 2015
    (999 - Étranger)
    1
    75018 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Municipalité de Nuremberg
    Dessiner un morceau de la ville est en quelque sorte en sorte de saisir les traditions, les valeurs et l'histoire d'un lieu de les traduire sous une forme contemporaine, dans une architecture innovante et le contextuelle.
    Autour de la zone du projet plusieurs systèmes urbains se rencontrent : la ville historique avec ses maisons à colombages et ses rues étroites, la ville résidentielle du XIX avec des maisons mitoyennes qui entourent des jardins privés, et la ville moderne où les constellations de bâtiments alternés aux espaces verts évoquent les principes de la ville jardin.
    Au centre de la façade sur Pillerreuther Strasse, un mail piétonnier aide à réduire l’échelle de l'intervention e divise le site en deux petits ilots.
    Le long du périmètre les bâtiments reprennent la hauteur des constructions en face et s’alternent à huit terrasses partagés qui sculptent les volumes au-dessus d'un rez-de-chaussée commercial et augmentent la perméabilité visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.
    Grace à des études sur les dimensions et les proportions de chacun de ces 13 bâtiment, et à l’organisation interne, chaque logement profite d’une double ou triple exposition.
    Les matériaux rependent des éléments typiques des architectures du lieu et aident à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le long du périmètre une peau en aluminium perforé reprend le rythme des maisons à colombages, et protège de grandes terrasses et confère au projet une immerge unitaire. Par contraste, l’intérieur des cours est entièrement conçu en bois de mélèze, et lui confère un aspect plus domestique.