GERMAIN JEAN-JACQUES ARCHITECTE

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2005
    (44 - Loire-Atlantique)
    6,rue Baboneau
    44100 NANTES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    PARTICULIER
    Le projet a pour objet l’extension d’une maison d’habitation située à Nantes : création d’un garage (en remplacement de l’existant), d’une extension au Sud, et réaménagement complet de la maison actuelle.
    Le garage ancien, implanté en limite de voirie, sera démoli et reconstruit en retrait de 4 mètres afin de créer une place de stationnement supplémentaire sur le devant, et de permettre l’alignement de sa façade sur l’immeuble voisin. La création d’un étage sur ce garage permet d’atténuer l’effet « dent creuse » actuel, et d’isoler acoustiquement le jardin par rapport au boulevard. Le traitement de ce nouvel élément de façade en panneaux « Trespa » (panneaux reconstitués en résine et bois), permet de faire disparaître la porte du garage. De plus, la simplicité de ce volume met en valeur la qualité de la modénature de la maison actuelle.
    L’absence de liaison directe entre les pièces de vie et le jardin a justifié la construction d’une extension au rez-de-jardin, côté Sud. Afin de mieux intégrer cette pièce de vie à l’habitation tout en supprimant la faible hauteur sous plafond du rez-de-jardin actuel (env. 2,00 m), nous avons détruit une partie du plancher et créé deux frangements : l’un le long de l’escalier, et l’autre en façade jardin. Ainsi, le nouveau bâtiment, dont le plancher est implanté au même niveau que le rez-de-jardin actuel, devient partie intégrante de la maison. Celle-ci, désormais de plain-pied avec le jardin, conserve son caractère ancien.
    La principale modification de l’habitation actuelle concerne l’aménagement des combles. Pour retrouver le dessin d’origine de la façade rue, la lucarne rampante a été supprimée. Six velux (trois par façade) de proportion verticale amèneront la lumière naturelle nécessaire à l’aménagement des combles.
    Enfin, pour ne pas altérer l’architecture de la maison (construite en 1904), nous avons voulu créer un volume simple : un parallélépipède en verre couvert de zinc. Les matériaux choisis (aluminium laqué noir pour les menuiseries, bois pour les volets coulissants et zinc pour la couverture), accentuent l’aspect contemporain de la nouvelle construction. De plus, grâce à ses surfaces vitrées importantes, l’extension permet de faire entrer le jardin dans la maison, en amenant un maximum de lumière naturelle au cœur de l’habitation.