Georges MAISEAU Architecte

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Vue existant
    Vue existant
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (56 - Morbihan)
    1bis place de l'église
    56160 GUEMENE/SCORFF
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Monsieur Tony Brienne
    La maison "dehors/dedans" à Guéméné/Scorff
    Texte de présentation
    Les contraintes
    Le projet d'extension/réhabilitation de cette maison, située en secteur sauvegardé dans le centre de Guémené/Scorff, en vis à vis de l'église, comportait évidemment de nombreuses contraintes, mais trois essentielles.
    La première était, compte tenu des différents niveaux existants, de concevoir un accès depuis la rue, puis la liaison avec le jardin (accessibilité et vue).
    La deuxième était de traduire en volume et matériaux le souhait du Maître d'ouvrage de créer un espace d'entrée original dont l'ambiance serait à la fois dehors et dedans.
    La troisième était de satisfaire à la fois l'Architecte des Bâtiments de France et le Maître d'ouvrage (ou l'inverse si vous préférez).
    Le parti architectural
    Assez rapidement, il a été envisagé d'étendre la maison vers le jardin en créant une entrée à double hauteur dans le prolongement de l'existant. Le mur de soutènement existant en pierre était ainsi conservé et mis en valeur. Cette solution permettait également de réaliser un espace-tampon avec le corps principal de la construction.
    Ensuite, afin de bénéficier le plus directement possible de l'accès au jardin, situé en surplomb de l'entrée, l'espace de vie commune a été placé au niveau des combles. La pointe de pignon nord en pierre a été sacrifié au profit d'un ensemble vitré en aluminium laqué qui isole la zone repas/cuisine de l'entrée, tout en permettant la vue et l'accès sur l'espace extérieur. Les chambres et locaux de services se situent aux niveaux inférieurs.
    Une passerelle métallique assure le passage entre l'intérieur et l'extérieur au niveau 1 ainsi que la circulation verticale depuis le niveau 0, au moyen d'un escalier, lui aussi métallique. Un deuxième ensemble vitré, au droit du premier, vient s'appuyer sur le mur de soutènement et fermer la partie haute de l'entrée.
    Les modes constructifs
    La légèreté et la transparence souhaitées pour l'extension ont naturellement conduit à retenir une solution mixte de portique métallique et de murs à ossature bois pour la structure.
    A l'extérieur, le bardage en zinc pré-patiné, retenu en accord avec l'A.B.F., fait écho à la lucarne créée sur la même façade et la pointe du pignon nord est bien sûr entièrement vitré.
    A l'intérieur, l'existant a été conservé autant que possible (fermes, poutres, solives, portes et murs en pierre ont été sablés). Un doublage isolant en voliges poncées vient fermer les murs à ossature bois et la toiture de l'extension.
    Le maître d'ouvrage, paysagiste, s'est chargé, avec bonheur, de la réalisation des espaces extérieurs ainsi que de nombreux travaux intérieurs, notamment du dallage en pierre, des rejointoiements et de la végétalisation du mur de soutènement de l'entrée.
    Pontivy le 23/07/2014 Georges MAISEAU Architecte DPLG