gadrat architectures et associée

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2002
    (33 - Gironde)
    2, rue des trois conils
    33000 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Gadrat
    • Date de livraison : 2002
    • Ville : commune de montagne
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 115 000 ht
    • SHON : 252 m2

    La propriété, nichée dans une zone de vignoble d’appellation “Montagne St-Emilion“ comprend une maison d’habitation, un chai, des arbres fruitiers et trois hectares de vignes.
    La commande a été de réhabiliter et d’agrandir la maison en lui permettant de répondre à un désir d’ouverture sur la nature. J’ai pris le parti de ne pas modifier la façade principale très équilibrée, et de procéder à une extension sur la face arrière du bâtiment, aveugle, plein nord, et pourtant face aux vignes de la propriété. Cela impliquait un retournement du fonctionnement intérieur. Il m’a semblé judicieux de prolonger la maison en utilisant des matériaux translucides pour se dissoudre dans le paysage, et s'ouvrir pleinement sur celui-ci. La démarche environnementale s'est naturellement imposée, émanant de la commande et de la forte présence du site.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2002
    (33 - Gironde)
    2, rue des trois conils
    33000 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Gadrat
    • Date de livraison : 2002
    • Ville : commune de montagne
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 115 000 ht
    • SHON : 252 m2

    La propriété, nichée dans une zone de vignoble d’appellation “Montagne St-Emilion“ comprend une maison d’habitation, un chai, des arbres fruitiers et trois hectares de vignes.
    La commande a été de réhabiliter et d’agrandir la maison en lui permettant de répondre à un désir d’ouverture sur la nature. J’ai pris le parti de ne pas modifier la façade principale très équilibrée, et de procéder à une extension sur la face arrière du bâtiment, aveugle, plein nord, et pourtant face aux vignes de la propriété. Cela impliquait un retournement du fonctionnement intérieur. Il m’a semblé judicieux de prolonger la maison en utilisant des matériaux translucides pour se dissoudre dans le paysage, et s'ouvrir pleinement sur celui-ci. La démarche environnementale s'est naturellement imposée, émanant de la commande et de la forte présence du site.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2002
    (33 - Gironde)
    2, rue des trois conils
    33000 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Gadrat
    • Date de livraison : 2002
    • Ville : commune de montagne
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 115 000 ht
    • SHON : 252 m2

    La propriété, nichée dans une zone de vignoble d’appellation “Montagne St-Emilion“ comprend une maison d’habitation, un chai, des arbres fruitiers et trois hectares de vignes.
    La commande a été de réhabiliter et d’agrandir la maison en lui permettant de répondre à un désir d’ouverture sur la nature. J’ai pris le parti de ne pas modifier la façade principale très équilibrée, et de procéder à une extension sur la face arrière du bâtiment, aveugle, plein nord, et pourtant face aux vignes de la propriété. Cela impliquait un retournement du fonctionnement intérieur. Il m’a semblé judicieux de prolonger la maison en utilisant des matériaux translucides pour se dissoudre dans le paysage, et s'ouvrir pleinement sur celui-ci. La démarche environnementale s'est naturellement imposée, émanant de la commande et de la forte présence du site.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2002
    (33 - Gironde)
    2, rue des trois conils
    33000 bordeaux
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Gadrat
    • Date de livraison : 2002
    • Ville : commune de montagne
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Coût : 115 000 ht
    • SHON : 252 m2

    La propriété, nichée dans une zone de vignoble d’appellation “Montagne St-Emilion“ comprend une maison d’habitation, un chai, des arbres fruitiers et trois hectares de vignes.
    La commande a été de réhabiliter et d’agrandir la maison en lui permettant de répondre à un désir d’ouverture sur la nature. J’ai pris le parti de ne pas modifier la façade principale très équilibrée, et de procéder à une extension sur la face arrière du bâtiment, aveugle, plein nord, et pourtant face aux vignes de la propriété. Cela impliquait un retournement du fonctionnement intérieur. Il m’a semblé judicieux de prolonger la maison en utilisant des matériaux translucides pour se dissoudre dans le paysage, et s'ouvrir pleinement sur celui-ci. La démarche environnementale s'est naturellement imposée, émanant de la commande et de la forte présence du site.