François Hamet ARCHITECTE

  • Le PROJET se situe dans un hameau qui compte quelques maisons rurales en pierre de pays et des constructions plus récentes d'aspect traditionnel. Les matériaux de couvertures sont hétérogènes. On retrouve à la fois de la tuile, de l’ardoise ou de la tôle.
    Le PAVILLON est une habitation en rez de chaussée construite en maçonnerie de parpaing, recouverte d’un enduit de couleur sable clair, qui comporte un sous sol sur une partie de l’emprise de la construction, en forme de « L », élevée sur une taupinière.
    Sa toiture à deux pans continus est en tuile béton de teinte brune. Les menuiseries extérieures sont en bois peint en blanc (fenêtres, portes fenêtre et volets). Chaque baie est surlignée par des linteaux en bois massif lasurés.
    L’EXTENSION forme un rectangle qui s’implante à l’angle sud ouest de l’HABITATION. Elle permet, au niveau du rez de chaussée, d’agrandir le séjour actuel et de résoudre l’absence d’accès à l’habitation depuis la cour. Le projet prévoit l’aménagement d’un accès direct depuis cette cour à la l’entrée principale de l’HABITATION par un escalier et un balcon intégré à l’EXTENSION.
    Le projet se construit sur les traces et les lignes de construction existante : en longueur, L’EXTENSION empiète sur la cour et s’aligne sur l’extrémité sud de l’HABITATION. ; en largeur, le projet s’arrête au mur de retenue de terre qui délimite la cour. Ce mur est redessiné pour affirmer une perspective vers le fond du jardin et signaler l’escalier d’accès au rez de chaussée. Un bandeau en zinc prépatiné brun se découpe sur le pignon ouest de l’HABITATION jusqu’à l’extrémité de l’EXTENSION. Il souligne un débord de
    toit qui abrite le parcours de la cour au rez de chaussée, et il créé le lien avec l’existant. L’ombre portée du débord anime la façade du pignon et donne une profondeur au projet comme le contraste du bardage en bois avec la maçonnerie et le zinc.

    • Date de réalisation : 2011
    • Ville : ANGOVILLE SUR AY
    • Département : MANCHE
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 49 400 € HT
    • SHON : 33 M²
    • Nature de la mission : permis de construire
  • Le PROJET se situe dans un hameau qui compte quelques maisons rurales en pierre de pays et des constructions plus récentes d'aspect traditionnel. Les matériaux de couvertures sont hétérogènes. On retrouve à la fois de la tuile, de l’ardoise ou de la tôle.
    Le PAVILLON est une habitation en rez de chaussée construite en maçonnerie de parpaing, recouverte d’un enduit de couleur sable clair, qui comporte un sous sol sur une partie de l’emprise de la construction, en forme de « L », élevée sur une taupinière.
    Sa toiture à deux pans continus est en tuile béton de teinte brune. Les menuiseries extérieures sont en bois peint en blanc (fenêtres, portes fenêtre et volets). Chaque baie est surlignée par des linteaux en bois massif lasurés.
    L’EXTENSION forme un rectangle qui s’implante à l’angle sud ouest de l’HABITATION. Elle permet, au niveau du rez de chaussée, d’agrandir le séjour actuel et de résoudre l’absence d’accès à l’habitation depuis la cour. Le projet prévoit l’aménagement d’un accès direct depuis cette cour à la l’entrée principale de l’HABITATION par un escalier et un balcon intégré à l’EXTENSION.
    Le projet se construit sur les traces et les lignes de construction existante : en longueur, L’EXTENSION empiète sur la cour et s’aligne sur l’extrémité sud de l’HABITATION. ; en largeur, le projet s’arrête au mur de retenue de terre qui délimite la cour. Ce mur est redessiné pour affirmer une perspective vers le fond du jardin et signaler l’escalier d’accès au rez de chaussée. Un bandeau en zinc prépatiné brun se découpe sur le pignon ouest de l’HABITATION jusqu’à l’extrémité de l’EXTENSION. Il souligne un débord de
    toit qui abrite le parcours de la cour au rez de chaussée, et il créé le lien avec l’existant. L’ombre portée du débord anime la façade du pignon et donne une profondeur au projet comme le contraste du bardage en bois avec la maçonnerie et le zinc.

    • Date de réalisation : 2011
    • Ville : ANGOVILLE SUR AY
    • Département : MANCHE
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 49 400 € HT
    • SHON : 33 M²
    • Nature de la mission : permis de construire
  • Le PROJET se situe dans un hameau qui compte quelques maisons rurales en pierre de pays et des constructions plus récentes d'aspect traditionnel. Les matériaux de couvertures sont hétérogènes. On retrouve à la fois de la tuile, de l’ardoise ou de la tôle.
    Le PAVILLON est une habitation en rez de chaussée construite en maçonnerie de parpaing, recouverte d’un enduit de couleur sable clair, qui comporte un sous sol sur une partie de l’emprise de la construction, en forme de « L », élevée sur une taupinière.
    Sa toiture à deux pans continus est en tuile béton de teinte brune. Les menuiseries extérieures sont en bois peint en blanc (fenêtres, portes fenêtre et volets). Chaque baie est surlignée par des linteaux en bois massif lasurés.
    L’EXTENSION forme un rectangle qui s’implante à l’angle sud ouest de l’HABITATION. Elle permet, au niveau du rez de chaussée, d’agrandir le séjour actuel et de résoudre l’absence d’accès à l’habitation depuis la cour. Le projet prévoit l’aménagement d’un accès direct depuis cette cour à la l’entrée principale de l’HABITATION par un escalier et un balcon intégré à l’EXTENSION.
    Le projet se construit sur les traces et les lignes de construction existante : en longueur, L’EXTENSION empiète sur la cour et s’aligne sur l’extrémité sud de l’HABITATION. ; en largeur, le projet s’arrête au mur de retenue de terre qui délimite la cour. Ce mur est redessiné pour affirmer une perspective vers le fond du jardin et signaler l’escalier d’accès au rez de chaussée. Un bandeau en zinc prépatiné brun se découpe sur le pignon ouest de l’HABITATION jusqu’à l’extrémité de l’EXTENSION. Il souligne un débord de
    toit qui abrite le parcours de la cour au rez de chaussée, et il créé le lien avec l’existant. L’ombre portée du débord anime la façade du pignon et donne une profondeur au projet comme le contraste du bardage en bois avec la maçonnerie et le zinc.

    • Date de réalisation : 2011
    • Ville : ANGOVILLE SUR AY
    • Département : MANCHE
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 49 400 € HT
    • SHON : 33 M²
    • Nature de la mission : permis de construire
  • Le PROJET se situe dans un hameau qui compte quelques maisons rurales en pierre de pays et des constructions plus récentes d'aspect traditionnel. Les matériaux de couvertures sont hétérogènes. On retrouve à la fois de la tuile, de l’ardoise ou de la tôle.
    Le PAVILLON est une habitation en rez de chaussée construite en maçonnerie de parpaing, recouverte d’un enduit de couleur sable clair, qui comporte un sous sol sur une partie de l’emprise de la construction, en forme de « L », élevée sur une taupinière.
    Sa toiture à deux pans continus est en tuile béton de teinte brune. Les menuiseries extérieures sont en bois peint en blanc (fenêtres, portes fenêtre et volets). Chaque baie est surlignée par des linteaux en bois massif lasurés.
    L’EXTENSION forme un rectangle qui s’implante à l’angle sud ouest de l’HABITATION. Elle permet, au niveau du rez de chaussée, d’agrandir le séjour actuel et de résoudre l’absence d’accès à l’habitation depuis la cour. Le projet prévoit l’aménagement d’un accès direct depuis cette cour à la l’entrée principale de l’HABITATION par un escalier et un balcon intégré à l’EXTENSION.
    Le projet se construit sur les traces et les lignes de construction existante : en longueur, L’EXTENSION empiète sur la cour et s’aligne sur l’extrémité sud de l’HABITATION. ; en largeur, le projet s’arrête au mur de retenue de terre qui délimite la cour. Ce mur est redessiné pour affirmer une perspective vers le fond du jardin et signaler l’escalier d’accès au rez de chaussée. Un bandeau en zinc prépatiné brun se découpe sur le pignon ouest de l’HABITATION jusqu’à l’extrémité de l’EXTENSION. Il souligne un débord de
    toit qui abrite le parcours de la cour au rez de chaussée, et il créé le lien avec l’existant. L’ombre portée du débord anime la façade du pignon et donne une profondeur au projet comme le contraste du bardage en bois avec la maçonnerie et le zinc.

    • Date de réalisation : 2011
    • Ville : ANGOVILLE SUR AY
    • Département : MANCHE
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 49 400 € HT
    • SHON : 33 M²
    • Nature de la mission : permis de construire