Florian Golay

  • Neuf 
    2008
    (38 - Isère)
    483 route de Saint Hilaire
    38660 Le Touvet
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Situé au Touvet, le terrain sur lequel le projet s’implante profite d’une situation dominante sur la plaine de l’Isère et d’une vue dégagée vers le Massif de Belledonne. Des vestiges d’anciens vergers et quelques arbres isolés parsèment la parcelle. Le maître d’ouvrage, un couple de paysagistes, voulait préserver cet existant tout en optimisant l’usage de sa maison familiale. Le projet devait en effet intégrer deux programmes nécessitant des accès indépendants, à savoir l’espace de vie de la famille et le local professionnel du couple. La réflexion architecturale a donc porté sur l’agencement de ces deux fonctions dans un seul bâtiment qu’il s’agissait d’implanter sur une parcelle très contrainte. La maison s’installe le plus haut possible dans le terrain de manière à minimiser la longueur de l’accès voiture et à aménager un accès piéton évident et direct. Un escalier en « accroche » avec la voie publique permet aux clients comme aux visiteurs d’accéder à la double entrée (domestique et professionnelle) de la façade «publique» de la maison. Au premier niveau, on retrouve les bureaux du couple donnant sur une terrasse végétalisée et la suite parentale. Un escalier dessert le second niveau, semi-enterré, à la manière d’un sas qui ne laisse rien voir de l’espace domestique. Cette pièce maîtresse structure le plateau cuisine-séjour tout en offrant une cloison-bibliothèque au couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain des enfants. La morphologie allongée et tendue de la maison épouse les courbes de niveaux du terrain. Pour préserver un frêne existant, le pignon Est se déhanche, accompagnant le cheminement qui dessert le jardin potager et la plateforme enherbée créés par le couple, espaces d’agrément qui lui sert également de « show room » visible depuis la terrasse de son local professionnel.
  • Neuf 
    2008
    (38 - Isère)
    483 route de Saint Hilaire
    38660 Le Touvet
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Situé au Touvet, le terrain sur lequel le projet s’implante profite d’une situation dominante sur la plaine de l’Isère et d’une vue dégagée vers le Massif de Belledonne. Des vestiges d’anciens vergers et quelques arbres isolés parsèment la parcelle. Le maître d’ouvrage, un couple de paysagistes, voulait préserver cet existant tout en optimisant l’usage de sa maison familiale. Le projet devait en effet intégrer deux programmes nécessitant des accès indépendants, à savoir l’espace de vie de la famille et le local professionnel du couple. La réflexion architecturale a donc porté sur l’agencement de ces deux fonctions dans un seul bâtiment qu’il s’agissait d’implanter sur une parcelle très contrainte. La maison s’installe le plus haut possible dans le terrain de manière à minimiser la longueur de l’accès voiture et à aménager un accès piéton évident et direct. Un escalier en « accroche » avec la voie publique permet aux clients comme aux visiteurs d’accéder à la double entrée (domestique et professionnelle) de la façade «publique» de la maison. Au premier niveau, on retrouve les bureaux du couple donnant sur une terrasse végétalisée et la suite parentale. Un escalier dessert le second niveau, semi-enterré, à la manière d’un sas qui ne laisse rien voir de l’espace domestique. Cette pièce maîtresse structure le plateau cuisine-séjour tout en offrant une cloison-bibliothèque au couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain des enfants. La morphologie allongée et tendue de la maison épouse les courbes de niveaux du terrain. Pour préserver un frêne existant, le pignon Est se déhanche, accompagnant le cheminement qui dessert le jardin potager et la plateforme enherbée créés par le couple, espaces d’agrément qui lui sert également de « show room » visible depuis la terrasse de son local professionnel.
  • Neuf 
    2008
    (38 - Isère)
    483 route de Saint Hilaire
    38660 Le Touvet
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Situé au Touvet, le terrain sur lequel le projet s’implante profite d’une situation dominante sur la plaine de l’Isère et d’une vue dégagée vers le Massif de Belledonne. Des vestiges d’anciens vergers et quelques arbres isolés parsèment la parcelle. Le maître d’ouvrage, un couple de paysagistes, voulait préserver cet existant tout en optimisant l’usage de sa maison familiale. Le projet devait en effet intégrer deux programmes nécessitant des accès indépendants, à savoir l’espace de vie de la famille et le local professionnel du couple. La réflexion architecturale a donc porté sur l’agencement de ces deux fonctions dans un seul bâtiment qu’il s’agissait d’implanter sur une parcelle très contrainte. La maison s’installe le plus haut possible dans le terrain de manière à minimiser la longueur de l’accès voiture et à aménager un accès piéton évident et direct. Un escalier en « accroche » avec la voie publique permet aux clients comme aux visiteurs d’accéder à la double entrée (domestique et professionnelle) de la façade «publique» de la maison. Au premier niveau, on retrouve les bureaux du couple donnant sur une terrasse végétalisée et la suite parentale. Un escalier dessert le second niveau, semi-enterré, à la manière d’un sas qui ne laisse rien voir de l’espace domestique. Cette pièce maîtresse structure le plateau cuisine-séjour tout en offrant une cloison-bibliothèque au couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain des enfants. La morphologie allongée et tendue de la maison épouse les courbes de niveaux du terrain. Pour préserver un frêne existant, le pignon Est se déhanche, accompagnant le cheminement qui dessert le jardin potager et la plateforme enherbée créés par le couple, espaces d’agrément qui lui sert également de « show room » visible depuis la terrasse de son local professionnel.
  • Neuf 
    2008
    (38 - Isère)
    483 route de Saint Hilaire
    38660 Le Touvet
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Situé au Touvet, le terrain sur lequel le projet s’implante profite d’une situation dominante sur la plaine de l’Isère et d’une vue dégagée vers le Massif de Belledonne. Des vestiges d’anciens vergers et quelques arbres isolés parsèment la parcelle. Le maître d’ouvrage, un couple de paysagistes, voulait préserver cet existant tout en optimisant l’usage de sa maison familiale. Le projet devait en effet intégrer deux programmes nécessitant des accès indépendants, à savoir l’espace de vie de la famille et le local professionnel du couple. La réflexion architecturale a donc porté sur l’agencement de ces deux fonctions dans un seul bâtiment qu’il s’agissait d’implanter sur une parcelle très contrainte. La maison s’installe le plus haut possible dans le terrain de manière à minimiser la longueur de l’accès voiture et à aménager un accès piéton évident et direct. Un escalier en « accroche » avec la voie publique permet aux clients comme aux visiteurs d’accéder à la double entrée (domestique et professionnelle) de la façade «publique» de la maison. Au premier niveau, on retrouve les bureaux du couple donnant sur une terrasse végétalisée et la suite parentale. Un escalier dessert le second niveau, semi-enterré, à la manière d’un sas qui ne laisse rien voir de l’espace domestique. Cette pièce maîtresse structure le plateau cuisine-séjour tout en offrant une cloison-bibliothèque au couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain des enfants. La morphologie allongée et tendue de la maison épouse les courbes de niveaux du terrain. Pour préserver un frêne existant, le pignon Est se déhanche, accompagnant le cheminement qui dessert le jardin potager et la plateforme enherbée créés par le couple, espaces d’agrément qui lui sert également de « show room » visible depuis la terrasse de son local professionnel.
  • Neuf 
    2008
    (38 - Isère)
    483 route de Saint Hilaire
    38660 Le Touvet
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    Situé au Touvet, le terrain sur lequel le projet s’implante profite d’une situation dominante sur la plaine de l’Isère et d’une vue dégagée vers le Massif de Belledonne. Des vestiges d’anciens vergers et quelques arbres isolés parsèment la parcelle. Le maître d’ouvrage, un couple de paysagistes, voulait préserver cet existant tout en optimisant l’usage de sa maison familiale. Le projet devait en effet intégrer deux programmes nécessitant des accès indépendants, à savoir l’espace de vie de la famille et le local professionnel du couple. La réflexion architecturale a donc porté sur l’agencement de ces deux fonctions dans un seul bâtiment qu’il s’agissait d’implanter sur une parcelle très contrainte. La maison s’installe le plus haut possible dans le terrain de manière à minimiser la longueur de l’accès voiture et à aménager un accès piéton évident et direct. Un escalier en « accroche » avec la voie publique permet aux clients comme aux visiteurs d’accéder à la double entrée (domestique et professionnelle) de la façade «publique» de la maison. Au premier niveau, on retrouve les bureaux du couple donnant sur une terrasse végétalisée et la suite parentale. Un escalier dessert le second niveau, semi-enterré, à la manière d’un sas qui ne laisse rien voir de l’espace domestique. Cette pièce maîtresse structure le plateau cuisine-séjour tout en offrant une cloison-bibliothèque au couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain des enfants. La morphologie allongée et tendue de la maison épouse les courbes de niveaux du terrain. Pour préserver un frêne existant, le pignon Est se déhanche, accompagnant le cheminement qui dessert le jardin potager et la plateforme enherbée créés par le couple, espaces d’agrément qui lui sert également de « show room » visible depuis la terrasse de son local professionnel.