FABRICE BURTHERET

  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2002
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 564.000 €
    • SHON : 395 M²
    • Nature de la mission : BASE + EXECUTION

    Cet ensemble scolaire était en fait constitué de deux écoles non communicantes, ce qui rendait très difficile (pour ne pas dire impossible) la communication des enseignants, le travail des assistantes maternelles ou même les activités de groupe des enfants.
    La demande du maître d'ouvrage ainsi que le programme découlant de cette constatation ont amèné à réaliserune liaison entre les deux bâtiments ce qui se traduisit par la coupure matérielle et visuelle de l'espace environnemental.
    Outre la simple liaison, la fonction principale de cette communication était avant tout de recentraliser l'accueil des enfants vers un espace attractif et convivial.
    Ce volume transitoire est donc résolument conçu avec un effet de transparence naturelle qui permet aux enfants, et notamment aux plus petits, de pénétrer progressivement dans l'enceinte close de l'école et de marquer l'opposition à l'architecture massive et très fermée des façades de l'existant donnant sur la cour d'accueil.
    Cette extension, articulée sur une structure légère constituée de poteaux et de poutres métalliques tridimensionnelles apparentes, permet de bien marquer l'entrée dans un espace lumineux agrémenté d'un choix de couleurs vives des éléments structurels.
    La salle d'éducation physique, implantée en limite de l'espace public, est réalisée en maçonnerie traditionnelle ne craignant pas les dégradations éventuelles de l'extérieur et permettant ainsi de stabiliser par contreventement la construction légère des zones de liaison.
    Pour rester en harmonie avec l'agrandissement déjà créé en partie Nord de l'école, et devenir un élément marquant formant signal depuis la rue de desserte, le volume de cette salle est traité comme un énorme champignon couvert par une grande toiture jaune en forme de dôme qui offre la particularité de créer un apport de lumière indirecte périphérique.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2002
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 564.000 €
    • SHON : 395 M²
    • Nature de la mission : BASE + EXECUTION

    Cet ensemble scolaire était en fait constitué de deux écoles non communicantes, ce qui rendait très difficile (pour ne pas dire impossible) la communication des enseignants, le travail des assistantes maternelles ou même les activités de groupe des enfants.
    La demande du maître d'ouvrage ainsi que le programme découlant de cette constatation ont amèné à réaliserune liaison entre les deux bâtiments ce qui se traduisit par la coupure matérielle et visuelle de l'espace environnemental.
    Outre la simple liaison, la fonction principale de cette communication était avant tout de recentraliser l'accueil des enfants vers un espace attractif et convivial.
    Ce volume transitoire est donc résolument conçu avec un effet de transparence naturelle qui permet aux enfants, et notamment aux plus petits, de pénétrer progressivement dans l'enceinte close de l'école et de marquer l'opposition à l'architecture massive et très fermée des façades de l'existant donnant sur la cour d'accueil.
    Cette extension, articulée sur une structure légère constituée de poteaux et de poutres métalliques tridimensionnelles apparentes, permet de bien marquer l'entrée dans un espace lumineux agrémenté d'un choix de couleurs vives des éléments structurels.
    La salle d'éducation physique, implantée en limite de l'espace public, est réalisée en maçonnerie traditionnelle ne craignant pas les dégradations éventuelles de l'extérieur et permettant ainsi de stabiliser par contreventement la construction légère des zones de liaison.
    Pour rester en harmonie avec l'agrandissement déjà créé en partie Nord de l'école, et devenir un élément marquant formant signal depuis la rue de desserte, le volume de cette salle est traité comme un énorme champignon couvert par une grande toiture jaune en forme de dôme qui offre la particularité de créer un apport de lumière indirecte périphérique.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2002
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 564.000 €
    • SHON : 395 M²
    • Nature de la mission : BASE + EXECUTION

    Cet ensemble scolaire était en fait constitué de deux écoles non communicantes, ce qui rendait très difficile (pour ne pas dire impossible) la communication des enseignants, le travail des assistantes maternelles ou même les activités de groupe des enfants.
    La demande du maître d'ouvrage ainsi que le programme découlant de cette constatation ont amèné à réaliserune liaison entre les deux bâtiments ce qui se traduisit par la coupure matérielle et visuelle de l'espace environnemental.
    Outre la simple liaison, la fonction principale de cette communication était avant tout de recentraliser l'accueil des enfants vers un espace attractif et convivial.
    Ce volume transitoire est donc résolument conçu avec un effet de transparence naturelle qui permet aux enfants, et notamment aux plus petits, de pénétrer progressivement dans l'enceinte close de l'école et de marquer l'opposition à l'architecture massive et très fermée des façades de l'existant donnant sur la cour d'accueil.
    Cette extension, articulée sur une structure légère constituée de poteaux et de poutres métalliques tridimensionnelles apparentes, permet de bien marquer l'entrée dans un espace lumineux agrémenté d'un choix de couleurs vives des éléments structurels.
    La salle d'éducation physique, implantée en limite de l'espace public, est réalisée en maçonnerie traditionnelle ne craignant pas les dégradations éventuelles de l'extérieur et permettant ainsi de stabiliser par contreventement la construction légère des zones de liaison.
    Pour rester en harmonie avec l'agrandissement déjà créé en partie Nord de l'école, et devenir un élément marquant formant signal depuis la rue de desserte, le volume de cette salle est traité comme un énorme champignon couvert par une grande toiture jaune en forme de dôme qui offre la particularité de créer un apport de lumière indirecte périphérique.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2002
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 564.000 €
    • SHON : 395 M²
    • Nature de la mission : BASE + EXECUTION

    Cet ensemble scolaire était en fait constitué de deux écoles non communicantes, ce qui rendait très difficile (pour ne pas dire impossible) la communication des enseignants, le travail des assistantes maternelles ou même les activités de groupe des enfants.
    La demande du maître d'ouvrage ainsi que le programme découlant de cette constatation ont amèné à réaliserune liaison entre les deux bâtiments ce qui se traduisit par la coupure matérielle et visuelle de l'espace environnemental.
    Outre la simple liaison, la fonction principale de cette communication était avant tout de recentraliser l'accueil des enfants vers un espace attractif et convivial.
    Ce volume transitoire est donc résolument conçu avec un effet de transparence naturelle qui permet aux enfants, et notamment aux plus petits, de pénétrer progressivement dans l'enceinte close de l'école et de marquer l'opposition à l'architecture massive et très fermée des façades de l'existant donnant sur la cour d'accueil.
    Cette extension, articulée sur une structure légère constituée de poteaux et de poutres métalliques tridimensionnelles apparentes, permet de bien marquer l'entrée dans un espace lumineux agrémenté d'un choix de couleurs vives des éléments structurels.
    La salle d'éducation physique, implantée en limite de l'espace public, est réalisée en maçonnerie traditionnelle ne craignant pas les dégradations éventuelles de l'extérieur et permettant ainsi de stabiliser par contreventement la construction légère des zones de liaison.
    Pour rester en harmonie avec l'agrandissement déjà créé en partie Nord de l'école, et devenir un élément marquant formant signal depuis la rue de desserte, le volume de cette salle est traité comme un énorme champignon couvert par une grande toiture jaune en forme de dôme qui offre la particularité de créer un apport de lumière indirecte périphérique.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2002
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 564.000 €
    • SHON : 395 M²
    • Nature de la mission : BASE + EXECUTION

    Cet ensemble scolaire était en fait constitué de deux écoles non communicantes, ce qui rendait très difficile (pour ne pas dire impossible) la communication des enseignants, le travail des assistantes maternelles ou même les activités de groupe des enfants.
    La demande du maître d'ouvrage ainsi que le programme découlant de cette constatation ont amèné à réaliserune liaison entre les deux bâtiments ce qui se traduisit par la coupure matérielle et visuelle de l'espace environnemental.
    Outre la simple liaison, la fonction principale de cette communication était avant tout de recentraliser l'accueil des enfants vers un espace attractif et convivial.
    Ce volume transitoire est donc résolument conçu avec un effet de transparence naturelle qui permet aux enfants, et notamment aux plus petits, de pénétrer progressivement dans l'enceinte close de l'école et de marquer l'opposition à l'architecture massive et très fermée des façades de l'existant donnant sur la cour d'accueil.
    Cette extension, articulée sur une structure légère constituée de poteaux et de poutres métalliques tridimensionnelles apparentes, permet de bien marquer l'entrée dans un espace lumineux agrémenté d'un choix de couleurs vives des éléments structurels.
    La salle d'éducation physique, implantée en limite de l'espace public, est réalisée en maçonnerie traditionnelle ne craignant pas les dégradations éventuelles de l'extérieur et permettant ainsi de stabiliser par contreventement la construction légère des zones de liaison.
    Pour rester en harmonie avec l'agrandissement déjà créé en partie Nord de l'école, et devenir un élément marquant formant signal depuis la rue de desserte, le volume de cette salle est traité comme un énorme champignon couvert par une grande toiture jaune en forme de dôme qui offre la particularité de créer un apport de lumière indirecte périphérique.