FABRICE BURTHERET

  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2004
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 844.000 € TTC
    • SHON : 789 M²
    • Nature de la mission : MISSION COMPLETE

    Cet ensemble scolaire implanté en centre ville ne comportait qu’une école élémentaire regroupant 6 classes.
    La demande du maître d'ouvrage était de créer sur ce site, et sur les parcelles avoisinantes acquises, un nouveau groupe scolaire devant comporter, outre les classes élémentaires existantes, quatre classes supplémentaires destinées aux élèves de maternelle et anciennement divisées sur le site de l’école Saint Pierre et de l’école de la rue Bouverie.
    Cet ensemble devait être complété par la construction de locaux communs (salle d’éducation physique, réseau, etc.) et l’agrandissement de l'ancienne cour de l’élémentaire.
    L’exiguïté du terrain demandait l’étude d’une rentabilité maximum de la surface au sol sans perdre de vue les contraintes d’ensoleillement et de confort visuel des usagers.
    Le principe constructif retenu est resté traditionnel afin d’éviter les surcoûts et de permettre à un maximum d’entreprises de répondre aux appels d’offres.
    La particularité de la construction fut la cour de récréation. Aménagée sur la toiture de l’ensemble des locaux du rez de chaussée elle permet ainsi de laisser au sol la surface disponible pour la construction des divers équipements sans réduire les espaces extérieurs de l’école élémentaire. Son traitement a été étudié de manière à respecter les normes et contraintes techniques en matière de sécurité, d’accessibilité et de protection des enfants.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2004
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 844.000 € TTC
    • SHON : 789 M²
    • Nature de la mission : MISSION COMPLETE

    Cet ensemble scolaire implanté en centre ville ne comportait qu’une école élémentaire regroupant 6 classes.
    La demande du maître d'ouvrage était de créer sur ce site, et sur les parcelles avoisinantes acquises, un nouveau groupe scolaire devant comporter, outre les classes élémentaires existantes, quatre classes supplémentaires destinées aux élèves de maternelle et anciennement divisées sur le site de l’école Saint Pierre et de l’école de la rue Bouverie.
    Cet ensemble devait être complété par la construction de locaux communs (salle d’éducation physique, réseau, etc.) et l’agrandissement de l'ancienne cour de l’élémentaire.
    L’exiguïté du terrain demandait l’étude d’une rentabilité maximum de la surface au sol sans perdre de vue les contraintes d’ensoleillement et de confort visuel des usagers.
    Le principe constructif retenu est resté traditionnel afin d’éviter les surcoûts et de permettre à un maximum d’entreprises de répondre aux appels d’offres.
    La particularité de la construction fut la cour de récréation. Aménagée sur la toiture de l’ensemble des locaux du rez de chaussée elle permet ainsi de laisser au sol la surface disponible pour la construction des divers équipements sans réduire les espaces extérieurs de l’école élémentaire. Son traitement a été étudié de manière à respecter les normes et contraintes techniques en matière de sécurité, d’accessibilité et de protection des enfants.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2004
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 844.000 € TTC
    • SHON : 789 M²
    • Nature de la mission : MISSION COMPLETE

    Cet ensemble scolaire implanté en centre ville ne comportait qu’une école élémentaire regroupant 6 classes.
    La demande du maître d'ouvrage était de créer sur ce site, et sur les parcelles avoisinantes acquises, un nouveau groupe scolaire devant comporter, outre les classes élémentaires existantes, quatre classes supplémentaires destinées aux élèves de maternelle et anciennement divisées sur le site de l’école Saint Pierre et de l’école de la rue Bouverie.
    Cet ensemble devait être complété par la construction de locaux communs (salle d’éducation physique, réseau, etc.) et l’agrandissement de l'ancienne cour de l’élémentaire.
    L’exiguïté du terrain demandait l’étude d’une rentabilité maximum de la surface au sol sans perdre de vue les contraintes d’ensoleillement et de confort visuel des usagers.
    Le principe constructif retenu est resté traditionnel afin d’éviter les surcoûts et de permettre à un maximum d’entreprises de répondre aux appels d’offres.
    La particularité de la construction fut la cour de récréation. Aménagée sur la toiture de l’ensemble des locaux du rez de chaussée elle permet ainsi de laisser au sol la surface disponible pour la construction des divers équipements sans réduire les espaces extérieurs de l’école élémentaire. Son traitement a été étudié de manière à respecter les normes et contraintes techniques en matière de sécurité, d’accessibilité et de protection des enfants.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2004
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 844.000 € TTC
    • SHON : 789 M²
    • Nature de la mission : MISSION COMPLETE

    Cet ensemble scolaire implanté en centre ville ne comportait qu’une école élémentaire regroupant 6 classes.
    La demande du maître d'ouvrage était de créer sur ce site, et sur les parcelles avoisinantes acquises, un nouveau groupe scolaire devant comporter, outre les classes élémentaires existantes, quatre classes supplémentaires destinées aux élèves de maternelle et anciennement divisées sur le site de l’école Saint Pierre et de l’école de la rue Bouverie.
    Cet ensemble devait être complété par la construction de locaux communs (salle d’éducation physique, réseau, etc.) et l’agrandissement de l'ancienne cour de l’élémentaire.
    L’exiguïté du terrain demandait l’étude d’une rentabilité maximum de la surface au sol sans perdre de vue les contraintes d’ensoleillement et de confort visuel des usagers.
    Le principe constructif retenu est resté traditionnel afin d’éviter les surcoûts et de permettre à un maximum d’entreprises de répondre aux appels d’offres.
    La particularité de la construction fut la cour de récréation. Aménagée sur la toiture de l’ensemble des locaux du rez de chaussée elle permet ainsi de laisser au sol la surface disponible pour la construction des divers équipements sans réduire les espaces extérieurs de l’école élémentaire. Son traitement a été étudié de manière à respecter les normes et contraintes techniques en matière de sécurité, d’accessibilité et de protection des enfants.
  • • Date de livraison : SEPTEMBRE 2004
    • Ville : MONTELIMAR
    • Département : DROME
    • Maitre d'ouvrage : VILLE DE MONTELIMAR
    • Coût : 844.000 € TTC
    • SHON : 789 M²
    • Nature de la mission : MISSION COMPLETE

    Cet ensemble scolaire implanté en centre ville ne comportait qu’une école élémentaire regroupant 6 classes.
    La demande du maître d'ouvrage était de créer sur ce site, et sur les parcelles avoisinantes acquises, un nouveau groupe scolaire devant comporter, outre les classes élémentaires existantes, quatre classes supplémentaires destinées aux élèves de maternelle et anciennement divisées sur le site de l’école Saint Pierre et de l’école de la rue Bouverie.
    Cet ensemble devait être complété par la construction de locaux communs (salle d’éducation physique, réseau, etc.) et l’agrandissement de l'ancienne cour de l’élémentaire.
    L’exiguïté du terrain demandait l’étude d’une rentabilité maximum de la surface au sol sans perdre de vue les contraintes d’ensoleillement et de confort visuel des usagers.
    Le principe constructif retenu est resté traditionnel afin d’éviter les surcoûts et de permettre à un maximum d’entreprises de répondre aux appels d’offres.
    La particularité de la construction fut la cour de récréation. Aménagée sur la toiture de l’ensemble des locaux du rez de chaussée elle permet ainsi de laisser au sol la surface disponible pour la construction des divers équipements sans réduire les espaces extérieurs de l’école élémentaire. Son traitement a été étudié de manière à respecter les normes et contraintes techniques en matière de sécurité, d’accessibilité et de protection des enfants.