EMMANUELLE FOUCAULT

  • Rénovation et rénovation thermique 
    Extension, surélévation 
    établissement public 
    Mise en accessibilité 
    2017 : Concours
    (999 - Étranger)
    Route de Malagnou
    GENEVE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Benoit LAROCHE & Pierre-Edouard VERRET
    Maître d’ouvrage :
    VILLE DE GENEVE
    La Ville de Genève souhaite réaliser la construction d’une extension, la mise en sécurité, et réorganisation partielle du Muséum d’histoire naturelle.
    La parcelle concernée, propriété de la Ville de Genève, s’étend sur une surface de 24’242 m2.
    La surface brute selon la norme SIA 416 pour l’ensemble du Muséum est de 19'750 m2.

    Edifié entre 1961 et 1966 , le Muséum d’histoire naturelle réunit toutes les collections disséminées auparavant dans plusieurs lieux en ville .
    L’édifice est composé de trois corps distincts. Le premier, bâtiment des expositions publiques, accueille les salles d’expositions sur trois niveaux surmontés d’une superstructure en attique ajoutée en 1978-1981, ainsi que les bureaux de l’administration du musée et sa bibliothèque scientifique.
    Le deuxième corps, accolé perpendiculairement au premier et tenant le rôle d’un monumental portique au-dessus de l’entrée principale du musée; loge une salle de conférence. Pour terminer, le troisième corps abrite les collections scientifiques, ainsi que les bureaux et laboratoires des chercheurs, tout comme divers ateliers. Edifié sur un plan rectangulaire dans le prolongement du bâtiment des expositions publiques, il forme avec ce dernier un angle obtus et comporte trois étages sur rez et une petite superstructure sur le toit.
    Bâtiment atypique par sa volumétrie simple et son aspect dépouillé, influencé par l’architecture du nord de l’Europe, il a surpris par son langage perçu comme froid et en rupture avec l’architecture muséale traditionnelle. Ces éléments en font toutefois son originalité et le placent parmi les témoins significatifs de l’architecture du XXème siècle à Genève.
    Le bâtiment a bénéficié entre 2011 et 2012 d’une rénovation importante de son enveloppe extérieure.

    PROGRAMME :
    Extension de 1973 m² : Le nouveau bâtiment est destiné à toutes les collections conservées dans l'alcool. Il est aussi destiné à une partie des collections d'invertébrés conservés à sec (entomologie et arthropodes).
    Réaménagement de 4214 m² du bâtiment d'exposition
    Réaménagement de 1754 m² du bâtiment scientifique
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Extension, surélévation 
    établissement public 
    Mise en accessibilité 
    2017 : Concours
    (999 - Étranger)
    Route de Malagnou
    GENEVE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Benoit LAROCHE & Pierre-Edouard VERRET
    Maître d’ouvrage :
    VILLE DE GENEVE
    La Ville de Genève souhaite réaliser la construction d’une extension, la mise en sécurité, et réorganisation partielle du Muséum d’histoire naturelle.
    La parcelle concernée, propriété de la Ville de Genève, s’étend sur une surface de 24’242 m2.
    La surface brute selon la norme SIA 416 pour l’ensemble du Muséum est de 19'750 m2.

    Edifié entre 1961 et 1966 , le Muséum d’histoire naturelle réunit toutes les collections disséminées auparavant dans plusieurs lieux en ville .
    L’édifice est composé de trois corps distincts. Le premier, bâtiment des expositions publiques, accueille les salles d’expositions sur trois niveaux surmontés d’une superstructure en attique ajoutée en 1978-1981, ainsi que les bureaux de l’administration du musée et sa bibliothèque scientifique.
    Le deuxième corps, accolé perpendiculairement au premier et tenant le rôle d’un monumental portique au-dessus de l’entrée principale du musée; loge une salle de conférence. Pour terminer, le troisième corps abrite les collections scientifiques, ainsi que les bureaux et laboratoires des chercheurs, tout comme divers ateliers. Edifié sur un plan rectangulaire dans le prolongement du bâtiment des expositions publiques, il forme avec ce dernier un angle obtus et comporte trois étages sur rez et une petite superstructure sur le toit.
    Bâtiment atypique par sa volumétrie simple et son aspect dépouillé, influencé par l’architecture du nord de l’Europe, il a surpris par son langage perçu comme froid et en rupture avec l’architecture muséale traditionnelle. Ces éléments en font toutefois son originalité et le placent parmi les témoins significatifs de l’architecture du XXème siècle à Genève.
    Le bâtiment a bénéficié entre 2011 et 2012 d’une rénovation importante de son enveloppe extérieure.

    PROGRAMME :
    Extension de 1973 m² : Le nouveau bâtiment est destiné à toutes les collections conservées dans l'alcool. Il est aussi destiné à une partie des collections d'invertébrés conservés à sec (entomologie et arthropodes).
    Réaménagement de 4214 m² du bâtiment d'exposition
    Réaménagement de 1754 m² du bâtiment scientifique
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Extension, surélévation 
    établissement public 
    Mise en accessibilité 
    2017 : Concours
    (999 - Étranger)
    Route de Malagnou
    GENEVE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Benoit LAROCHE & Pierre-Edouard VERRET
    Maître d’ouvrage :
    VILLE DE GENEVE
    La Ville de Genève souhaite réaliser la construction d’une extension, la mise en sécurité, et réorganisation partielle du Muséum d’histoire naturelle.
    La parcelle concernée, propriété de la Ville de Genève, s’étend sur une surface de 24’242 m2.
    La surface brute selon la norme SIA 416 pour l’ensemble du Muséum est de 19'750 m2.

    Edifié entre 1961 et 1966 , le Muséum d’histoire naturelle réunit toutes les collections disséminées auparavant dans plusieurs lieux en ville .
    L’édifice est composé de trois corps distincts. Le premier, bâtiment des expositions publiques, accueille les salles d’expositions sur trois niveaux surmontés d’une superstructure en attique ajoutée en 1978-1981, ainsi que les bureaux de l’administration du musée et sa bibliothèque scientifique.
    Le deuxième corps, accolé perpendiculairement au premier et tenant le rôle d’un monumental portique au-dessus de l’entrée principale du musée; loge une salle de conférence. Pour terminer, le troisième corps abrite les collections scientifiques, ainsi que les bureaux et laboratoires des chercheurs, tout comme divers ateliers. Edifié sur un plan rectangulaire dans le prolongement du bâtiment des expositions publiques, il forme avec ce dernier un angle obtus et comporte trois étages sur rez et une petite superstructure sur le toit.
    Bâtiment atypique par sa volumétrie simple et son aspect dépouillé, influencé par l’architecture du nord de l’Europe, il a surpris par son langage perçu comme froid et en rupture avec l’architecture muséale traditionnelle. Ces éléments en font toutefois son originalité et le placent parmi les témoins significatifs de l’architecture du XXème siècle à Genève.
    Le bâtiment a bénéficié entre 2011 et 2012 d’une rénovation importante de son enveloppe extérieure.

    PROGRAMME :
    Extension de 1973 m² : Le nouveau bâtiment est destiné à toutes les collections conservées dans l'alcool. Il est aussi destiné à une partie des collections d'invertébrés conservés à sec (entomologie et arthropodes).
    Réaménagement de 4214 m² du bâtiment d'exposition
    Réaménagement de 1754 m² du bâtiment scientifique
  • Rénovation et rénovation thermique 
    Extension, surélévation 
    établissement public 
    Mise en accessibilité 
    2017 : Concours
    (999 - Étranger)
    Route de Malagnou
    GENEVE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Benoit LAROCHE & Pierre-Edouard VERRET
    Maître d’ouvrage :
    VILLE DE GENEVE
    La Ville de Genève souhaite réaliser la construction d’une extension, la mise en sécurité, et réorganisation partielle du Muséum d’histoire naturelle.
    La parcelle concernée, propriété de la Ville de Genève, s’étend sur une surface de 24’242 m2.
    La surface brute selon la norme SIA 416 pour l’ensemble du Muséum est de 19'750 m2.

    Edifié entre 1961 et 1966 , le Muséum d’histoire naturelle réunit toutes les collections disséminées auparavant dans plusieurs lieux en ville .
    L’édifice est composé de trois corps distincts. Le premier, bâtiment des expositions publiques, accueille les salles d’expositions sur trois niveaux surmontés d’une superstructure en attique ajoutée en 1978-1981, ainsi que les bureaux de l’administration du musée et sa bibliothèque scientifique.
    Le deuxième corps, accolé perpendiculairement au premier et tenant le rôle d’un monumental portique au-dessus de l’entrée principale du musée; loge une salle de conférence. Pour terminer, le troisième corps abrite les collections scientifiques, ainsi que les bureaux et laboratoires des chercheurs, tout comme divers ateliers. Edifié sur un plan rectangulaire dans le prolongement du bâtiment des expositions publiques, il forme avec ce dernier un angle obtus et comporte trois étages sur rez et une petite superstructure sur le toit.
    Bâtiment atypique par sa volumétrie simple et son aspect dépouillé, influencé par l’architecture du nord de l’Europe, il a surpris par son langage perçu comme froid et en rupture avec l’architecture muséale traditionnelle. Ces éléments en font toutefois son originalité et le placent parmi les témoins significatifs de l’architecture du XXème siècle à Genève.
    Le bâtiment a bénéficié entre 2011 et 2012 d’une rénovation importante de son enveloppe extérieure.

    PROGRAMME :
    Extension de 1973 m² : Le nouveau bâtiment est destiné à toutes les collections conservées dans l'alcool. Il est aussi destiné à une partie des collections d'invertébrés conservés à sec (entomologie et arthropodes).
    Réaménagement de 4214 m² du bâtiment d'exposition
    Réaménagement de 1754 m² du bâtiment scientifique